Istock 831986708
iStock

Ce week-end, on file à Marseille avec 300 francs

par Mona de Palma

21 AOÛT 2018

Voyage

La cité phocéenne est une excellente destination pour profiter de la mer, du soleil, sortir et faire du shopping. Notre stagiaire, Mona, 19 ans, nous y emmène.

Je viens de passer ma matu et je commencerai un stage dans une maison d’édition lausannoise à la mi-septembre. D’ici là, comme j’aime voyager, il me reste du temps pour partir à dernière minute. Problème: le budget! En réfléchissant bien, Marseille s’est imposée. C'est une ville au bord de la mer qui mélange allègrement plage,  shopping et soleil. En plus, pas besoin de ressortir mes connaissances d'anglais.

024 3272499
AFP

Une terrasse dans le quartier de la Joliette.

Le chef-lieu des Bouches-du-Rhône est victime de beaucoup d’a priori, notamment véhiculés par des séries telles que «Plus belle la vie» et «Marseille», que regarde mon père. Il a aussi mauvaise réputation: celle d’être une ville violente. Pourtant, à mes yeux, Marseille présente de nombreux avantages. Elle est belle et elle est vivante. Même en ville, il y a des plages! N'oublie pas ton maillot de bain: la mer est chaude en septembre.


Pour le shopping, on peut aller dans différents quartiers. La Joliette est le plus attractif. On y trouve les anciens docks, des théâtres, un nouveau centre commercial et le Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (Mucem) face à la mer. Le quartier du Panier et la vieille ville, eux, sont parfaits pour qui aime fureter dans des petites boutiques.

024 2478639
AFP

L'entrée du nouveau centre commercial donne sur les anciens docks.

024 2478551
AFP

Le Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée.

La vie nocturne est animée. Dans un registre chic, une boîte comme Le Bazar dispose d’un ice bar et sert des ice shots. Il y a aussi des clubs où l’entrée est gratuite, comme l'Intermédiaire Live, qui ouvrent leurs portes à la nuit tombée. Du 6 au 8 septembre, il faut se rendre au festival Acontraluz pour assister à des concerts et à des DJ sets.

Marseille s’avère, en plus, une destination abordable. L’aller-retour en TGV depuis Genève (3h30) coûte env. 180fr. Sur place, on dort dans une auberge de jeunesse (env. 35fr. la nuit) ou on loue un appartement pour deux sur le Net (env. 45fr. par nuit). Le coût de la nourriture n’est pas excessif non plus, si on fait ses courses. Et on peut toujours trouver un resto pas cher quand on a la flemme. Enfin, si tu veux te payer un petit moment d’exception, je te recommande le brunch italien de La salle à manger à env. 35fr.

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère