42496444 175579493342954 7873559313525559694 N
Instagram boxy_girls

Doit-on adorer ou détester ces poupées influenceuses?

par Marie-Adèle Copin

24 OCTOBRE 2018

Life

Les Boxy Girls sont une nouvelle génération de jouets pour les enfants. Leur seul hobby est de faire du shopping en ligne et d'obtenir des choses gratuites grâce à leur apparence. Marie-Adèle s'est demandée s'il fallait se faire du souci.

Avant, on jouait à la Barbie. Mais ça, c’était avant. Aujourd’hui, elle a été remplacée par les Boxy Girls, des poupées au visage carré qui achètent ou reçoivent gratos (on ne sait pas) leurs fringues sur Internet. Elles ont été créées par l’entreprise new-yorkaise Jay Franco & Sons dont le chiffre d'affaires annuel n'est pas négligeable: 140 millions de dollars.

Les Body Girls sont des fashionistas, possédées par le matérialisme, par les achats en ligne et obsédée par les réseaux sociaux. Ces poupées incarnent la culture de l’unboxing, un type de vidéos YouTube dans lesquels des influenceuses se filment en train de déballer des paquets contenant des produits en tout genre comme des vêtements, des cosmétiques, des gadgets coûteux ou encore des chaussures hors de prix. Tout est prévu pour que les boîtes miniatures que reçoivent les it-girls en plastique, ressemblent et s’ouvrent comme de vrais paquets d’expédition, avec le papier de soie, les confettis et tout le tralala.

En regardant la vidéo ci-dessus, j'ai d'abord été surprise. C'est donc à ça qu'aspire les petites filles aujourd'hui? Aider des poupées à déballer des colis? Et puis, je me suis souvenue de Barbie et de sa beauté stéréotypée, du fait qu'elle m'avait laissé un bon souvenir de mon enfance malgré le fait qu'elle soit devenue le symbole des diktats de beauté asservissant les femmes. Finalement, qu'est-ce que je faisais avec cette Barbie? Je n'avais pas de grands projets pour elle: je la fringuais, je lui coupais les cheveux (trop courts), je lui faisais faire la vaisselle et surtout, je lui inventais des histoires. J’éveillais mon imagination. Si la génération d'enfants à venir est capable de se perdre dans sa créativité avec des poupées (aussi bêtes soient-elles) plutôt que de s'abrutir et de finir apathique derrière des écrans, moi, je dis oui!

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère