Istock 625722676

Véganise ta bûche de Noël

par Romain Wanner

30 NOVEMBRE 2018

Food & Home

Voici quelques astuces pour adapter ta recette de bûche préférée, sans pour autant utiliser de produits provenant des animaux.

Une crème au beurre sans beurre!

C’est l’élément incontournable d’une bûche. Pour la remplacer, ce n’est pas sorcier: tu peux utiliser une crème à base de margarine et sirop de sucre ou d’agave. Mon conseil: pars sur une crème au «beurre» végétale au chocolat! C’est plus crémeux, plus gourmand. Et… tout le monde aime le chocolat!

Le moelleux, mais aucun œuf

Ta génoise, c’est la base de ta bûche. Des alternatives, il en existe beaucoup. A base de yogourt ou lait de soja/végétal, de purée d’amandes et huile de tournesol. C’est aussi simple qu’une «vraie» et internet te donnera, sans problème, 1000 recettes. Avec de l’«aquafaba» le jus d’une boîte de pois chiches, ça marche aussi, mais ça peut vite devenir plus technique.

Jordane Mathieu 1141240 Unsplash
Photo by Jordane Mathieu on Unsplash
Le tofu pour la mousse

Si ta recette comprend une mousse «prise» façon bavaroise, pas de panique. Du tofu soyeux, mixé avec le parfum de ton choix, comble ce manque à merveille. Couplé à un grammage précis d’agar-agar, ça donne un résultat aussi beau et aussi bon qu’avec de la crème!

Insert - tout fruit c’est bien

T’es un semi-pro de la pâtisserie et tu voulais un insert dans ta bûche pour impressionner tes proches et faire comme dans «Le Meilleur Pâtissier»? De l’eau, du sucre, de l’agar-agar et des fruits et le tour est joué. Ton insert est un peu «mou» parce que tu n’as pas mis assez de gélifiant? Tu peux tout faire fondre et laisser reprendre, c’est la magie de l’agar-agar.

Histoire de la bûche, végane à l’origine.
Kaiwen Sun 328998 Unsplash
Photo by Kaiwen Sun on Unsplash

On ne l’a pas toujours mangée, la bûche de Noël. Le dessert n’a été inventé qu’aux alentours de 1870. Il tient sa forme et ses décorations d’une tradition très ancienne, liée au solstice d’hiver. Il y a 5000 ans déjà, il était de coutume de mettre au feu une immense bûche, ayant une dimension sacrée, le jour du solstice. On y joignait des offrandes, en versant du vin ou de l’huile sur le bois et elle était censée conjurer le mauvais sort et apporter l’abondance pour l’année à venir.

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère