Vapotage cancer friday

Une étude américaine démontre que le vapotage peut provoquer le cancer du poumon

par Eva Grau

8 OCTOBRE 2019

Health

Aux États-Unis, une équipe de chercheurs a exposé durant un an des souris à la fumée de cigarettes électroniques à la nicotine. Résultat: près d’un quart des rongeurs ont développé des tumeurs.

On savait déjà que le vapotage pouvait causer des lésions pulmonaires, parfois aussi graves que si l’on avait inhalé des gaz toxiques ou des émanations chimiques. Et même entraîner la mort. Mais on n’avait pas encore démontré un lien direct entre cigarette électronique et cancer du poumon. C’est désormais chose faite.

Une étude menée à la New York University (NYU) révèle que vapoter peut entraîner l’apparition de tumeurs du poumon. Du moins chez les souris. Quarante rongeurs ont ainsi été exposés à des vapeurs d’e-cigarette durant 54 semaines, soit un peu plus d’un an. Au bout de ce laps de temps, 9 sujets avaient développé un cancer, soit presque un quart d’entre-eux.

Toutefois, seuls des animaux ayant été soumis à de la vapeur d’e-cigarette chargée en nicotine sont tombés malades. L’équipe du Dr Moon-shong Tang a exposé 20 autres souris à de la simple vapeur d’eau durant une durée identique: 19 d’entre-eux étaient indemnes à la fin de la période-test.

Modifications dans l'ADN

Jusqu’ici, les potentiel cancerogène du tabagisme est généralement attribué à la combustion du tabac, rappelle le «Daily Mail». En 2018, de précédents travaux du Dr Moon-shong Tang et de son équipe avaient déjà démontré que la vapeur émise par une cigarette électronique pouvait déclencher des modifications dans l’ADN potentiellement cancérogènes.

Les scientifiques de la NYU disent vouloir désormais vérifier leur hypothèse en menant leurs travaux sur un plus grand nombre de souris et en modifiant la durée d’exposition à la vapeur chargée en nicotine, rapporte le quotidien britannique.

Les jeunes, premières victimes

Depuis leur arrivée sur le marché, les cigarettes électroniques sont accusées d’avoir fait 23 morts et plus de 1000 malades aux États-Unis, selon les autorités sanitaires. Ce sont surtout les jeunes qui sont touchés, notamment ceux qui utilisent la vapoteuse pour fumer des liquides contenant du THC, l’agent actif du cannabis. Un ado sur quatre vapotait en 2019 dans le pays, d'après une enquête publique annuelle.

Plusieurs États américains ont d’ores et déjà interdit la vente des cigarettes électroniques, notamment celles aromatisées à la menthe ou encore aux fruits, accusées d’inciter les jeunes à vapoter et de les rendre accros à la nicotine. Le 11 septembre, Donald Trump a annoncé qu’une interdiction serait adoptée au niveau fédéral dans les mois à venir.

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère