I Stock-627078414
iStock

Pétition pour des tampons à prix réduit

par Valentina San Martin

5 FÉVRIER 2019

Life

Les menstruations ne sont pas un luxe. Pourtant, en Suisse, la TVA sur les produits hygiéniques est plus élevée que sur le caviar, par exemple. Une pétition exigeant une baisse de prix des tampons vient d’être lancée.

Une femme a ses règles environ 444 fois dans toute sa vie. Pourtant, les tampons et les serviettes ne sont pas considérés comme des articles de première nécessité. Bien au contraire. En Suisse, la TVA sur les protections hygiéniques est de 7,7%, alors que les produits du quotidien ou même de luxe tels que la truffe blanche, le Viagra ou encore les bouquets de fleurs ne sont taxés qu’à 2,5%.

Début décembre 2018, le conseiller national Jacques-André Maire (PS/NE) a déposé la motion «Taux réduit de TVA sur les articles d'hygiène féminine», visant à instiguer un changement sur cette problématique jugée discriminatoire envers les femmes. Quelques semaines plus tard, Campax, une organisation de campagne et de mobilisation suisse basée à Zurich, lançait une pétition en soutien à la motion. Son nom: «Bloody unfair» (en français: fichtrement injuste). Jusqu'à présent, elle a récolté un peu plus de 700 signatures.

Que penses-tu de la taxe sur les produits hygiéniques?

1269 Votes
  • Je ne vois pas le problème. Ce n’est pas si faramineux de toute façon. 5%
  • C’est n’importe quoi. Si le Viagra n’est pas taxé, je ne vois pas pourquoi ce serait le cas pour les tampons. 93%
  • Je n'ai pas d'avis sur la question. 2%
Une motion qui a déjà essuyé un refus

En février 2018 déjà, le Conseil national avait refusé un texte similaire qui visait à réduire la taxe sur les tampons et les couches. Parmi les opposants à cette motion, Géraldine Marchand (PDC/VS) avait estimé qu'«il aurait été trop complexe de lister quel produit devrait être exonéré».

Exemples à suivre

Si la motion de Jacques-André Maire aboutissait, notre pays emboîterait le pas à de nombreux autres États comme l’Australie qui a aboli la taxe sur les tampons à la fin de l’année dernière. Sans parler du Canada, du Liban, de l’Inde, de l’Irlande et de certains pays africains comme le Nigéria, la Tanzanie et le Kenya. Dans ces pays, les produits d’hygiène féminine ne sont pas taxés.

En Écosse, des tampons et des serviettes gratuits ont récemment été mis à disposition dans toutes les écoles et dans les universités. En Allemagne, une pétition similaire a vu le jour. Cette dernière a déjà récolté plus de 125'000 signatures. En Suisse, avec uniquement quelques centaines noms, nous sommes encore loin du compte.

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère