I Stock 971440714
iStock

Trop de filtres solaires dans notre sang!

par Eva Grau

11 MAI 2019

Health

Une étude américaine révèle que certains composés des crèmes solaires se retrouvent dans l’organisme à des niveaux jusqu’à 40 fois plus élevés que les taux recommandés.

Que les filtres solaires chimiques pénètrent la peau, ce n’est pas nouveau. Mais jamais on n’a imaginé que leurs principes actifs – précisément ceux qui permettent de protéger l’épiderme des UV – se retrouveraient à de tels niveaux de concentration dans le sang: jusqu’à quarante fois les taux recommandés. C’est ce que révèle une étude pilote menée par la très puissante Food and Drug Administration (FDA), l’agence d’autorisation du médicament américaine, dont les résultats ont été publiés dans le «Journal of the American Medical Association».

La FDA a demandé à 24 volontaires de s’appliquer quatre fois par jour (la dose maximale quotidienne recommandée par les fabricants) de la crème solaire sur toutes les zones de leur corps exposés aux UV. Les participants ont utilisé des crèmes disponibles dans le commerce dans différentes formulations: crème, lotion, spray. Et ils ont répété l’opération quatre jours de suite. Puis les chercheurs ont mesuré les taux d’avobenzone, d’oxybenzone, d’octocrylène et d’ecamsule, quatre composés chimiques des filtres solaires, dans le sang des volontaires.

Risque de cancer

Résultat: le taux de chacun des quatre composés dépassait 0,5 nanogramme par millilitre, soit le taux maximal recommandé par la FDA. Cette limite a été fixée après que de précédents travaux menés sur des animaux ont conclu qu’un taux supérieur pourrait entraîner un risque plus élevé de développer un cancer. Or, dans l’étude de la FDA, la concentration en oxybenzone, par exemple, dépassait les 200 nanogrammes/litre pour l'un des sprays solaires testés.

Selon la FDA, des travaux complémentaires sont nécessaires pour comprendre les conséquences d’une telle exposition à ces composés chimiques. Mais en attendant de récolter davantage de données sur le sujet, les spécialistes recommandent de ne pas arrêter d’utiliser de la crème solaire. Ce d’autant que les cancers de la peau sont en progression, rappelle la Dre Theresa Michele, de la FDA. On peut, par exemple, opter pour un filtre solaire minéral, qui reste à la surface de la peau. Mais la meilleure protection contre le soleil reste encore de le fuir en évitant toute exposition entre 10 heures du matin et 14 heures, de porter des vêtements couvrants, des chapeaux et des lunettes de soleil.

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère