Tamponsuk
Images: AFP&istock Collage: Valentina San Martin

Tampons gratis pour toutes!

par Valentina San Martin

29 MAI 2018

Life

Pour l’activiste Amika George, les produits d’hygiène menstruelle sont trop chers, chez elle, en Grande-Bretagne. Dans une lettre ouverte adressée à Theresa May, la jeune femme exige que les écoles fournissent des tampons et des serviettes gratuitement. Friday a voulu savoir si la Suisse aussi fait l'objet de ce genre d’initiatives. Ton témoignage nous intéresse.

Amika George est la fondatrice de la campagne #FreePeriods mise en place en 2017. À 19 ans seulement, elle confronte le gouvernement britannique. En effet, la jeune femme demande à ce que les écoles offrent des repas aux étudiants mais surtout, des produits d’hygiènes aux jeunes filles.

Jusqu’ici ignorée, Amika a décidé d’écrire une lettre ouverte destinée à la Première ministre, Theresa May. Le texte publié aujourd’hui dans le magazine «Glamour» traite du fait de ne pas pouvoir se permettre d’acheter des produits d’hygiène intime. En voici quelques lignes:

Amika George

Fondatrice de la campagne #FreePeriods

«Lorsque les familles sont confrontées au choix douteux entre manger ou acheter des serviettes hygiéniques, la décision est vite prise. Les jeunes filles sont souvent envoyées à l'école sans protection hygiénique adéquate. Elles ne peuvent pas se concentrer en classe car trop préoccupées à s’inquiéter de leur hygiène intime. Elle sont terrifiées à l’idée de sortir de la salle de classe avec des taches de sang sur leur vêtement. D'autres encore ne parviennent pas à assister aux cours pendant leurs règles. Ce qui a un impact sur leurs progrès scolaires et leur réussite. À une époque où le monde des filles devrait être rempli de rêves et d'ambitions, cette problématique diminue leurs chances de succès.»

Et en Suisse?

En Suisse, la motion demandant la baisse de TVA pour les tampons lancée en 2016, a été refusée par le Conseil fédéral. A l’image des bouquets de fleurs ou encore de la litière pour animaux, les tampons ne sont pas considérés comme produit de première nécessité. Avoir accès à ces produits hygiéniques est quelque chose que beaucoup de femmes tiennent pour acquis. Cependant, pour d'autres, ils ne sont pas donnés. Remplir sa culotte de papier toilette pour éviter de se salir ou devoir voler des serviettes hygiéniques dans des grandes surfaces: c'est une réalité.

Et toi, as-tu déjà dû renoncer à utiliser des produits d'hygiène féminine par manque d’argent? L’une de tes proches a-t-elle du mal à s'en procurer? Dis-nous tout en commentaire. On attend ton témoignage avec impatience.
On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère