feminicide sophia antoine friday magazine
AFP

Elle fait silence pour chaque femme assassinée

par Eva Grau

20 AOÛT 2019

Life

Sophia Antoine, FEMEN française, a lancé le hashtag #UneMinuteDeSilencePourElles. Objectif: dénoncer la centaine de féminicides perpétrés dans l’Hexagone depuis le début de l’année. Un appel largement entendu et relayé.

Une minute de silence pour chaque femme assassinée en France depuis début 2019. C’est l’appel lancé il y a quelques jours sur Instagram et Twitter par la FEMEN Sophia Antoine (au centre sur la photo en tête de cet article). «Puisque nos cris ne sont pas entendus, imposons un silence assourdissant au gouvernement», écrit-elle. Message reçu cinq sur cinq: sur le compte Instagram de l’activiste française, on peut voir des dizaines de vidéos d’internautes qui se sont filmés face caméra, sans mot dire, avec le hashtag #UneMinuteDeSilencePourElles.

Deux assassinats en une semaine

Mutiques, des femmes, des hommes, des couples, de tous âges, dénoncent ainsi les féminicides qui endeuillent chaque année l’Hexagone. «Chaque fois que je fais le décompte, j'ai peur de ne plus être à jour», écrit une internaute sur sa vidéo. Depuis le lancement du hashtag, la semaine passée, deux femmes ont été assassinées par leur conjoint en France. À chaque féminicide supplémentaire, Sophia Antoine poste elle-même une nouvelle vidéo (ci-dessous).

«Toutes ces vidéos hurlent»

«À chaque vidéo je m’aperçois que je suis bouleversée par la détermination de vos visages, le cri de colère tacite qui se lit sur vos traits, vos regards qui m’interpellent, écrit la FEMEN sur Instagram. Toutes ces vidéos en réalité, hurlent... En vous regardant tous-tes je me dis que le cri est parfois plus distinct dans une posture symbolique ou un acte fort. Je suis très émue de voir une telle mobilisation.»

67503941 680129429117717 2488853291776014738 n
Instagram sofia_sept7

Et Sophia Antoine d'ajouter, en légende de la photo ci-dessus: «C’est comme un baromètre de votre douleur et de notre colère. Je me sens tout à coup moins seule, de voir tout ces regards incarnés scruter dans la même direction que moi.»

93e féminicide depuis début 2019

L’arrestation, hier près à Annecy, d’un automobiliste voyageant avec le cadavre de son épouse caché dans une valise, porte à 93 le nombre de femmes tuées par leur compagnon dans l'Hexagone depuis le début de l’année.

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère