Gettyimages 1094329364
Getty Images

Serena Williams, la sportive qui impose son look

par Alisa Fäh

18 JANVIER 2019

Société

Durant l'Open d'Australie, la reine du tennis était vêtue d'une combi vert menthe. Une façon de montrer qu’elle n’est pas du genre à se soumettre à des codes vestimentaires qui ne lui ressemblent pas.

C’était à l'été 2017. La tenue de Serena Williams faisait polémique. Sa combinaison noire était soit-disant bien trop moulante pour être portée sur un court. Résultat: interdite! Mais la tenniswoman de 37 ans n’est pas du genre à se laisser faire. Depuis, elle trouve toujours des moyens créatifs de contourner le problème, comme avec son dernier look qu'elle a dévoilé à l'open d'Australie, à Melbourne. On adore.

Cette fois, la sportive a opté pour une combi couleur menthe. Et pour favoriser sa circulation sanguine, elle a choisi des bas de compression qui ressemblent à des collants en résille. Un choix aussi pratique qu’audacieux.

Combi interdite

En fait, le fameux body noir que portait Serena durant le tournoi de Roland-Garros, en juin 2018, n’était pas un choix anodin. Il s’agissait là aussi de porter une attention toute particulaire à sa santé. En effet, la pièce favorisait la stimulation de sa circulation sanguine et était censée prévenir la formation de caillots sanguins, suite à l'accouchement compliqué de la sportive américaine.

La Fédération française de tennis n’en a pas tenu compte. Elle a ensuite annoncé l'introduction d'un code vestimentaire: les combinaisons moulantes doivent être interdites à l'avenir. Une semaine plus tard, l’athlète a osé le mode provoc’ en arborant un tutu sur le court.

Sa dernière tenue quant à elle a fait le buzz sur Twitter. Certains ont même qualifié la tenniswoman de «reine», rien que ça! Son mari Alexis Ohanian a d’ailleurs joué la carte de l’humour en retweetant ce quelques lignes:

French Open: «On interdit la combi.»
Serena: «Vous n'avez qu'à la raccourcir.»

Après le match à Melbourne, Serena a annoncé qu'elle avait conçu le modèle avec Nike (marque qui avait aussi créé le body noir interdit à Paris). Le choix de cette tenue est donc clair: la pro de la raquette ne laisse personne lui dicter ce qu'elle est autorisée ou non à porter lorsqu'elle joue. Cerise sur le gâteau: la championne n’a pas seulement imposé son style, elle a également remporté le titre. Et toc!

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère