Poster4
Sapphosutra

Sur Instagram, un couple dessine le Kamasutra lesbien

par Margaux Habert

8 SEPTEMBRE 2019

Life

Deux étudiantes françaises ont lancé Sapphosutra, un compte qui veut montrer le vrai Kamasutra entre femmes, loin des clichés du porno. Elles nous racontent leur démarche.

Elles publient des dessins pour combler une lacune et parce que le sexe entre femmes se résume trop souvent à une caricature pornographique: «un truc très flou et fantasmé qui complexe les plus jeunes et les induit en erreur». Ce couple d’étudiantes françaises*, toutes deux âgées de 23 ans, veut rendre visible «le vrai Kamasutra, celui qui correspond à la réalité», grâce à son compte Instagram Sapphosutra, en activité depuis fin juillet. Il est déjà suivi par près de 5000 abonnés.

Image4
Instagram sapphosutra

Sapphosutra est un mot-valise qu'elles ont inventé. Il fait référence à Sappho, poétesse grecque de l'Antiquité qui vivait sur l’île de Lesbos. Ces deux noms sont respectivement à l'origine des mots saphisme et lesbienne. La terminaison «sutra» fait évidemment référence au Kamasutra. «Pour l'anecdote, racontent-elles, il n'existe, en français, qu'une seule version lesbienne du livre pour des dizaines de versions hétérosexuelles! Notre compte répond à une demande de visibilité et de validation du sexe entre femmes et de la sexualité des minorités de genre».

Image1
Instagram sapphosutra

La plate-forme est participative et les followers sont très actifs. Les deux étudiantes ont des échanges quotidiens avec leur communauté. Les internautes saluent une démarche qui les représente parce qu'aujourd'hui des espaces consacrés à la discussion autour du plaisir entre femmes restent trop rares. Les plus jeunes se retrouvent également dans les illustrations et dans les échanges: «Beaucoup nous disent être heureux d'avoir des réponses à leurs premiers questionnements».

Image3
Instagram sapphosutra

Les corps dessinés sont variés: «Nous cherchons à représenter la réalité du sexe entre femmes qui est diverse tant au niveau des corps que des plaisirs. Par exemple, des femmes nous ont dit qu'il leur était impossible de reproduire certaines positions en raison de leur morphologie». Elles invitent donc leurs abonnées à formuler des demandes, à décrire leur corps, leur coupe de cheveux ou même à envoyer des photos. «Nous souhaitons redonner du pouvoir aux femmes pour qu'elles soient maîtresses de leur corps et de leur sexualité et qu'elles ne soient plus objet des fantasmes».

Sapphosutra compte Insta Friday Magazine
Instagram sapphosutra

«On veut bousculer les normes hétérosexuelles qui enferment les représentations du sexe entre femmes, martèlent les créatrices de Sapphosutra. Notre compte dérange une certaine vision de ce que doivent être la vie sexuelle et l'intimité: cela montre que beaucoup de choses doivent évoluer». Elles disent recevoir tous les jours des témoignages alarmants d'actes lesbophobes, biphobes et de transphobes. «Nous souhaitons rappeler que l'orientation sexuelle et l'identité de genre ne sont pas un choix! C'est pour cela que certains ne comprennent pas les personnes LGBT. En fait, il n'y a rien à expliquer: il faut juste accepter les différences et être à l'écoute de chacune et de chacun.»

*Les créatrices de Sapphosutra souhaitent garder l'anonymat.

Image22
Instagram sapphosutra
On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère