Anastasia
DR

«Quand on aime, on ne compte pas»

par Friday Magazine

19 NOVEMBRE 2018

Job & Budget

Dans «Cashflow», notre série finances, nous publions, chaque lundi, le journal financier d’une lectrice ou d’un lecteur. Anastasia, de Lausanne, a accepté de témoigner pour ce treizième volet.

Anastasia (prénom d’emprunt), 26 ans, étudiante et journaliste stagiaire à 100%

Salaire: 500 fr. net par mois

Ville: Lausanne

Appartement: je vis chez ma mère dans un 3,5 pièces

Loyer: 1500 fr. divisé par deux = 750 fr. pour ma pomme

Abonnement téléphone: 60 fr. par mois

RC et services industriels: payés par ma mère

Assurance maladie: env. 35 fr., je reçois un subside de 300 fr. par mois.

Transports: demi-tarif à 185 fr. par année donc env. 15 fr. 40 par mois

Acomptes pour les impôts: je n’en ai pas

Loisirs: j’ai un abonnement annuel «été-hiver» pour la piscine, qui me coûte 180 fr. par an, donc 15 fr. par mois

Economies mensuelles: 0 fr.

Total des dépenses: 875 fr. 40

Disponible: 0 fr.

Revenu supplémentaire: j'ai une bourses d'études que j'utilise pour des dépenses liées à l'Université (transports, taxes d'études, repas sur le campus) ou pour dépanner en cas d'urgence.

Lundi

Le matin, je me lève à 7h pour être à l’heure à la séance de rédaction qui commence à 9h. Je mange un morceau de cake et je sirote mon café tranquille. J’aime prendre mon temps. J’arrive au travail. La séance dure des plombes. C’est bientôt 10h et j’ai la dalle. Une fois qu’on a fini, je prends du temps pour aller m’acheter un croissant (2fr.). J’achète aussi une capsule de café dans le distributeur de la rédaction (2fr.). A midi, j’ai un tup des restes de la veille. C’est plus économique et ma mère est la meilleure cuisinière du monde. C’est tout bénef. Une fois le boulot terminé, je vais prendre l’apéro avec trois potes. On prend des tapas et plusieurs bières. On finit par diviser la note (40 fr. chacune avec le pourboire).

Dépenses du jour: 44 fr.

Mardi

Comme tous les matins, je prends mon petit-déj au calme chez moi. Je ne sors jamais le ventre vide. A force de traîner sur mon portable et de prendre mon temps, j’arrive en retard au boulot. Bon, pas grave, personne ne le remarque. Encore une fois, je prends un café à 10h (2fr.). Mais pas de viennoiserie cette fois. J’ai pris des biscuits de chez moi. A midi, on va manger dehors avec quelques collègues. Ça fait du bien de sortir de la rédaction. Aujourd’hui, je me fais plaisir. Je prends un tartare de bœuf (32 fr.). Ça fait cher. Du coup, je prends une carafe d’eau, histoire de ne pas finir les poches vides. La journée est longue et j’ai du mal à me concentrer. 18h arrive enfin. Mais c’est loin d’être fini pour moi. Une fois à la maison, je bosse sur mon mémoire. Je suis encore étudiante mais j’ai validé tous mes cours. Il ne me reste que ce dernier travail à faire. Il n’empêche que ça me prend beaucoup de temps, surtout avec le stage à côté. Je grignote du pain et du fromage pour le souper et je bosse jusqu’à 23h environ.

Dépenses du jour: 34 fr.

Mercredi

Aujourd’hui, j’ai une interview à faire à Genève à 11h15, je m’y rends directement. Ca m’arrange car je peux me lever un peu plus tard. Tous mes frais de transport sont payé par ma boîte (encore heureux, surtout au prix où je suis payée). Je termine vers 13h. Il est temps de retourner à Lausanne. Je me prends un club sandwich à la Migros (7 fr. 80) et un thé vert (1 fr. 70). Contrairement à hier, la journée passe vite. Déjà 18h. Je cours en ville pour acheter un cadeau d’anniversaire à mon copain. Aïe, c’est la galère. Je ne trouve rien qui pourrait lui plaire. Je rentre à la maison les mains vides. Une fois arrivée, je m’affale sur le canapé. Tout à coup, mon téléphone se met à sonner. Une amie vient de se faire larguer. Je suis triste pour elle mais bon. J’avoue qu’une partie de moi est soulagée. Son mec, ou plutôt son ex du coup, est un gros con. On discute des heures au téléphone et on prévoit de se voir demain.

Dépenses du jour: 9 fr. 50

Jeudi

Oups, avec toutes ces péripéties, j’ai complètement oublié de mettre mon réveil. Résultat: je suis de nouveau en retard. Heureusement, mes collègues et mes chefs sont cools. Je ne me fais donc pas trop de souci. Enfin, ce n’est pas une raison pour le pas me dépêcher. J’avale une madeleine et un café en 10 secondes chrono. Pour le make-up, pas le temps. Je ferai ça dans le bus. Il est 9h15 et je suis à l’arrêt. Là, je remarque que j’ai oublié mon abonnement. Heureusement, des génies de la fraude ont créé un groupe Facebook qui localise les contrôleurs. Apparemment, ils ne sont pas dans le bus que je prévois de prendre. A midi, je pensais emmener un Tupperware. Lui aussi, je l’ai oublié à la maison. Décidément, ce n’est pas ma journée. Je prends des pâtes chez un traiteur pas loin du travail (6 fr.) et une bouteille de thé froid (3 fr. 50). Une fois le boulot terminé, je me rends chez mon amie fraîchement célibataire. Je décide de faire quelques courses de survie: prosecco, pizza et glace (35 fr. 80). Ça aide durant les ruptures, croyez-moi. Une fois chez elle, on parle des heures et des heures. Oh, et on mange et on boit aussi accessoirement. Je m’en vais vers 23h. Sur le chemin du retour en bus, je tombe sur un contrôleur. J’hésite à me mettre à pleurer pour attiser sa pitié et éviter l'amende. Vu mes talents d’actrices, c’est mort. J’en ai pour 100 francs.

Dépenses du jour: 145 fr. 30

Vendredi

Dieu merci, c’est enfin vendredi. Aujourd’hui, une âme charitable a préparé du gâteau et des biscuits pour tout le monde au boulot. Je ne sais pas trop pourquoi mais who cares?! Quand c’est gratos et pas dégueulasse, je ne pose pas de questions. Même le café est offert. Hourra! A midi, je mange un sandwich que je me suis préparée la vieille. Je ne prends pas de pause et déjeune devant mon ordi. J’ai pris du retard ce matin et finis donc un peu plus tard aujourd’hui. Des amis m’appellent pour prendre un verre et j’accepte. J’aurais dû plancher sur mon mémoire mais tant pis pour cette fois. On se donne rendez-vous dans une brasserie qui fait de super bières belges. Finalement, on décide de manger sur place. Et un burger sauce aux morilles, oignons grillés, tomate, salade et steak haché pour moi, un! Je me régale. La note finale? Je n’en sais trop rien. Un ami invite. Il vient de passer son barreau. Monsieur l’avocat va gagner une blinde. Enfin, c’est ce qu’il dit. Du coup, c’est lui qui régale pour tout le monde. Je lui assure que la prochaine, ce sera pour moi: «Enfin, juste les cafés, hein. Avec mon salaire, je ne peux pas faire beaucoup mieux.». Qu’est-ce qu’on se marre…

Dépenses du jour: rien, nada, hallelujah!

Samedi

Aujourd’hui, il faut absolument que j’achète un cadeau pour mon mec. C’est son anni dans deux jours et je n’ai toujours rien. Je me rends en ville vers les 11h. Aïe, j’avais oublié à quel point le centre était blindé le samedi. Voilà pourquoi je ne fais jamais de shopping. Je déteste ça. 13h arrive. Toujours rien. Bref, je me prends un McDo: un menu medium à 15 fr. 10 et je médite sur mon sort. Le désespoir est si grand que j’hésite à lui faire un bon dans le fast-food. Et puis la raison me rattrape. Je retourne au front. Je finis par trouver une ceinture un cuir sympa et une belle chemise. Je me dis que c’est plutôt cool comme cadeau. J’en ai pour 183 fr. 50. Quand on aime, on ne compte pas. C’est bien ça qu’on dit, non? Ce soir, c’est soirée Mario Kart chez un pote. On sera beaucoup. J’en profite donc pour acheter quelques bières et de quoi grignoter. J’en ai pour 50 francs tout rond. En sortant du supermarché, ô joie! je trouve 20 francs par terre. Je les ramasse discret. J’ai l’impression d’être une voleuse. Enfin, ça amorti quand même les courses, donc je ne vais pas cracher dessus.

Dépenses du jour: 213 fr. 50

Dimanche

Je me réveille aux alentours des 14h avec un mal de crâne pas possible. Le trop-plein de bières de me réussit pas. Et comme si ce n’était pas assez, mon amie qui s'était faite larguer il y a plusieurs jours m’appelle. Elle est de nouveau avec son mec. Ça sens la conversation interminable. Ma migraine n’est pas près de passer.

Dépenses du jour: 0 fr.

Total des dépenses de la semaine: 446 fr. 30
On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère