Istock 185064620 Copie
iStock

Procrastiner, c’est bon pour la santé

par Valentina San Martin

25 JUIN 2018

Life

Toujours tout reporter au lendemain serait une très mauvaise habitude. Oui, mais pas selon Valentina. Elle t’explique pourquoi.

«Allez, c’est les bientôt les exas, cette année, je m'y mets en avance!». C'est ce que tu t’es dit en cette période de révision. Oui mais voilà, tu as commencé à errer sur la Toile et tu es tombée sur des vidéos de chats. Tu nages désormais dans les abysses d’internet et tu as même trouvé l’ancien Skyblog de ta pire ennemie en 2006. En vraies cigales, certaines vont même plus loin et s’accordent une petite virée au bord du lac, histoire de profiter du soleil. Pendant ce temps, l’heure tourne et tu commences à angoisser, voire à culpabiliser parce que tu n’as encore rien foutu pour ton prochain écrit d’allemand ou ta dissertation de philo. A bas les inquiétudes! Car moi, ô grande prêtresse de la procrastination, je t’explique pourquoi c’est plus bénéfique que tu ne le crois.

  • Les petites choses de la vie
    Généralement, pour déculpabiliser de ne pas avoir accompli une tâche bien reloue, on se rattrape en s’occupant de plusieurs autres petites choses. Des trucs qu’on ne ferait jamais à un autre moment. «Rédiger l’analyse de mon mémoire? Yes, but first faudrait peut-être que je trie mes stylos. Oh, et faut surtout pas que j’oublie d’aller chez l’opticien pour faire resserrer mes branches de lunettes». Bah quoi? Les petites choses aussi ont leur importance, pardi!
  • Concentration au max 
    L’avantage, quand on met des plombes à se bouger, c’est qu’une fois qu’on se décide, on est au taquet. Du coup, notre concentration est au maximum de ses capacités.
  • Faire les bons choix
    Faire tout à la der permet d’être plus sélective, contrairement à celles et ceux qui passent des plombes devant leurs mille et un classeurs remplis. Bah ouais, une fois concentrée, tu n’as pas le temps de chouiner sur des petits détails futiles. Tu vas droit au but. Tu chopes la bonne information direct. Voilà ce qui s’appelle être efficace.
  • Zen, restons zen
    Selon la Fondation Américaine du Sommeil, les employés fatigués sont moins productifs. Car oui, mon amie, pour être efficace, il convient d’avoir le cerveau reposé au préalable. Donc pendant qu’Alizée ou Lydia, tes potes stressées, tentent tant bien que mal de gérer la panique en enchaînant les cafés et les shots d’inhalateur (oui, elles ont pris deux jours de retard sur leur plan de travail okay!?), toi tu chilles peinard, et tu as bien raison. Recharge donc tes batteries. Oh, et puis si t’es vraiment dans la mouise et que tu passes aux rattrapages cet été, tu pourras toujours aller frapper à la porte de tes copines les fourmis en espérant qu’elles daigneront te venir en aide…



On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère