KONDO_WENDYRON_Unit_01016R-verkleinert
Netflix

Pour ou contre la méthode Marie Kondo?

par Valentina San Martin

31 JANVIER 2019

Food & Home

Depuis qu'elle a débarqué sur Netflix, tout le monde reparle de Marie Kondo. La reine du rangement tout droit venue du Japon propose une méthode qui mixe ordre et bien-être. Alors, pour ou contre cette philosophie de l'organisation? Voici quelques arguments.

Inconnue il y a encore quelques années, Marie Kondo fait aujourd’hui un tabac. La gourou nipponne de l’organisation a commencé à faire parler d’elle en 2014 à la sortie de son livre «La magie du rangement». Elle pèse aujourd’hui 8 millions de dollars. Rien que ça. Depuis le lancement de sa propre série sur Netflix en janvier, autant dire qu’elle est partout. A la télé, sur les réseaux sociaux, dans les journaux, dans les magazines et, surtout, dans tes placards et autres tiroirs. L’idée: t’apprendre à mettre de l’ordre dans tes affaires une fois pour toutes et ne garder que ce qui t'apporte joie et bonne humeur. Le reste est considéré comme superflu et doit être bazardé. Nous avons recensé des arguments en faveur mais aussi en défaveur de cette méthode radicale.

Pour la méthode Marie Kondo

Ça facilite la vie

Avoir un intérieur propre et organisé, ça rend la vie plus simple. Enfin, on respire et, surtout, on retrouve ses choses plus rapidement. Aussi, le fait de se débarrasser des affaires dont on n'a plus l’utilité permet de donner une vraie valeur à ses objets.

Ça permet de repenser sa manière de consommer

Dire stop à l’accumulation d’affaires inutiles permet également de repenser son mode de consommation. Faire face à l’accumulation de vêtements, par exemple, se rendre compte qu’on n'en porte que la moitié (et encore) permet une réelle prise de conscience: il faut consommer moins mais mieux.

Contre la méthode Marie Kondo

On jette au lieu de recycler

Dans la série diffusée sur Netflix, les participants se contentent de jeter leurs vieux objets sans forcément se demander si ces derniers auraient pu servir à quelqu’un d’autre. Ainsi, une dizaines de sacs poubelles sont destinés à la benne. Pas top. Il suffirait pourtant simplement de diviser les affaires dont on ne veut plus en deux catégories: les réutilisables à donner ou à vendre et les non-utilisables à recycler.

On joue trop la carte du développement personnel

Marie suggère que faire du tri dans ses armoires est une manière d’être en harmonie avec soi-même. On ne garde que les choses qui nous procurent «des étincelles de joie» et on dit littéralement «au revoir et merci» à ceux dont on ne veut plus (si, si, c’est très sérieux). Penser que le rangement change une vie, prévient les dépressions et sauve des ménages au bord de la crise, c’est quelque peu illusoire, non?

Et toi, tu es plutôt pro ou anti Marie Kondo? Fais-nous part de ton avis en commentaire.

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère