Pleurer au travail Friday Magazine
Getty Images

«Pleurer au travail n'est pas une honte»

par Gloria Karthan

27 AOÛT 2019

Job & Budget

Selon une nouvelle enquête, huit personnes sur dix ont déjà versé des larmes dans le cadre professionnel. Une psychologue du travail explique pourquoi ce n'est pas surprenant.

Tu as mis du temps à t'endormir parce que tu t'es disputée avec ton copain. Le lendemain, au travail, tu as une réunion importante. Quand tu présentes ton idée, tu ne récoltes que des critiques. Et ça monte: tu sens des larmes envahir tes yeux. Tu arriveras peut-être à sortir juste avant que tes émotions ne prennent le dessus.

Le site d’offres d’emploi en ligne Monster a demandé à 3000 personnes si elles avaient déjà pleuré au travail. Résultat: huit personnes sur dix ont déjà vécu cette expérience. 45% ont déclaré que leurs supérieurs ou leurs employés leur avaient fait monter les larmes aux yeux. Seulement 19% des participants ont cité des problèmes personnels qui n'avaient rien à voir avec le boulot comme raison.

Pleurer au bureau Friday Magazine
Getty Images

Maike Debus mène des recherches dans le domaine de la psychologie industrielle et organisationnelle à l'Université de Zurich. Nous lui avons demandé comment elle explique ces chiffres et comment réagir quand nos yeux deviennent larmoyants au bureau.

Nous sommes jusqu’à 80% à pleurer au travail. Pourquoi?

Le travail s'est intensifié au cours des dernières décennies. Avec internet et les e-mails, nous sommes toujours disponibles. Dans de nombreuses branches, le temps et la concurrence sont soumis à de fortes pressions, ou causent même des inquiétudes aux travailleurs. Et beaucoup jonglent entre le travail et la famille.

Mon patron s’en prend à moi lors d'une réunion importante et je sens des larmes de colère monter en moi. Que faire?

Toute personne qui a envie de pleurer lors d'une réunion devrait d'abord essayer de contenir ses émotions du mieux qu'elle peut. Par exemple, en prenant une grande inspiration et en pensant à autre chose à court terme. Après la réunion, il faut aller voir la personne et lui parler directement de son comportement. C'est la seule façon de savoir pourquoi le patron a réagi ainsi et de lui faire remarquer que les supérieurs devraient s'abstenir de tels comportements.

Maike Debus

Chercheuse en psychologie

«On a aussi un sentiment de soulagement lorsqu’on s’est mis à pleurer.»

Les personnes interrogées sont 15% à pleurer parce qu'elles ont trop à faire. Quelle est la meilleure tactique?

Tout d'abord, vous devez dresser des listes de priorités pour la journée. Cela vous aide à structurer votre travail et à le suivre. Si la charge de travail est encore trop lourde, vous devriez penser à déléguer des tâches ou parler à vos responsables. La meilleure chose à faire est d'envisager à l'avance les solutions possibles. Il y a souvent des pertes de temps inutiles parce que les choses ne sont pas bien organisées.

Et si les larmes coulent quand même?

Eh bien qu’elles coulent! On a aussi un sentiment de soulagement lorsqu’on s’est mis à pleurer. Ce n’est pas une honte, au contraire. C'est un mécanisme protecteur de notre corps.

Comment y faire face par la suite? Doit-on s’excuser?

Je ne pense pas qu’il faille s'excuser pour ça. Il ne faut pas pleurer à la moindre occasion, mais c’est humain. Il serait judicieux d’être honnête dans un tel cas et expliquer les raisons – sans entrer dans les détails, ni dans la justification.

Maike Debus

Chercheuse en psychologie

«Dans notre culture, les femmes ont plus de chances de pouvoir pleurer, alors que les hommes sont souvent formatés pour ne pas montrer de faiblesse.»

Y a-t-il vraiment des gens qui ont la larme facile?

Nous savons, d'après des études, que certaines personnes perçoivent tout d'une manière beaucoup plus négative. Elles réagissent plus fortement à des événements qui ne dérangeraient guère les autres.

Les femmes pleurent-elles plus souvent au travail, ou est-ce simplement une impression?

Je n’ai pas de statistiques, mais j'imagine que les femmes pleurent plus souvent que les hommes. Dans notre culture, les femmes ont plus de chances de pouvoir pleurer, alors que les hommes sont souvent formatés pour ne pas montrer de faiblesse. Même si les hommes ont tout aussi souvent envie de pleurer.

Tags:
On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère