Sans Titre 4
iStock

Galipettes hors de la couette

par Eva Grau

25 NOVEMBRE 2018

Life

Quand il fait froid, on n'a qu'une envie: se glisser sous la couette. Ou pas, car les endroits où faire l'amour ne manquent pas. La preuve? On a demandé aux personnes de notre entourage, sous prénom d'emprunt pour préserver leur anonymat, quel était l'endroit le plus insolite où elles avaient fait l'amour. Chaud devant!

Dans le donjon du château de Chillon

«J'ai fait l'amour dans un endroit dont je ne suis pas peu fière: le donjon du château de Chillon. Visite un jour de semaine, il n'y avait personne d'autre dans le château: le cadre idyllique et l'impression d'être seuls au monde en haut de cette tour nous a donné des idées. Bon, ça paraît romantique et original comme ça, mais en vrai c'était assez galère. Il fallait faire vite, et on ne voulait pas trop se déshabiller au cas où quelqu'un arriverait, donc logistiquement c'était compliqué. De loin pas ma meilleure expérience, j'en garde peu de souvenirs, d'ailleurs, mais j'ai réalisé (et mis en application plus tard) que le sexe avec vue, c'est un vrai bonus!»

Alexandra, 26 ans

Dans un champ aux alentours de Cheseaux

«L’endroit le plus insolite ou j’ai fait l'amour? Un champ je ne sais trop où aux alentours de Cheseaux. On faisait un tour à vélo quand soudain, la tentation nous a pris. On a donc fait une pause. Ni une, ni deux, on s'est retrouvés culs nus sur l'herbe. Il était dessous et moi à califourchon sur lui. Et pour être honnête, je n’ai même pas joui. Pas que le coït ait été mal exécuté, non. Mais c’était surtout les interminables «Non! J’ai des fourmis dans le cul, je crois que j’ai des fourmis dans le cul!» de mon cher et tendre qui ont fini par avoir eu raison de mon orgasme.»

Eléonore, 28 ans

Au volant d'une voiture, en roulant sur l'autoroute

«Ça me fait penser à une histoire qui aurait pu mal tourner parce qu’on était les deux un peu bourrés: on était à une soirée en ville, on a pris la voiture pour rentrer et en arrivant sur l’autoroute, une envie nous a pris. L’alcool a bien aidé, je pense. Je conduisais et elle a commencé a me toucher; de suite, j'ai baissé mon pantalon et lui ai dit de grimper. Il faut imaginer la scène: elle était dos à moi et tenait le volant pendant ce temps moi je gérais les pédales. J'aurais rêvé avoir un régulateur de vitesse mais bon, en plus, vu que je ne voyais rien, je commençais à avoir peur de finir dans un mur, mais heureusement rien ne s’est passé. Après un moment, on a jeté l’éponge et on s’est dit qu’on finirait quand la voiture serait parquée.»

Lucas, 23 ans

En montagne, en pleine rando

«Eté 2017, 14 heures. Nous voilà, mon copain et moi, ronds comme des queues de pelle. Nous venons de luncher sur une terrasse en altitude: fondue et bouteille blanc. Nous entamons la descente sur le village en zigzagant. Je ne vois plus mes mains mais j’arrive tout de même à attraper les siennes et je l’emmène hors du sentier battu, au milieu des sapins. «Qu’est-ce que tu fais?» Question rhétorique. Il sait pertinemment où je veux en venir. Malgré mon niveau d’alcoolémie, j’arrive à me concentrer pour décider de la meilleure stratégie. Par terre, les épines des arbres vont me piquer les fesses. Ce sera donc debout, contre un majestueux mélèze. Mon copain était content mais aussi un peu stressé. Je me souviens qu’il n’a même pas enlevé son sac à dos.»

Juliette, 30 ans

Sur une plage grecque, au clair de lune

«La mer, le sable, la lune qui se reflétait sur les vagues noires... J’avoue, c’est cliché, mais bon… il était jeune, il était beau, il sentait bon le sable chaud, comme dirait Piaf. Alors quand il m’a proposé d'aller finir la nuit sur la plage, je ne me suis pas fait prier, tu penses. J’avais juste omis un petit détail: le sable, c’est fin, et ça s’infiltre partout. Vraiment partout. Deux semaines plus tard, j’en avais encore dans des parties de mon anatomie où je ne pensais pas pouvoir en trouver. Sans compter qu’après notre partie de jambes en l’air, mon jeune amant s’est éloigné discrètement pour aller souhaiter une bonne nuit au gardien dont la petite baraque était au bout de la plage... gardien qui venait sans doute de passer un chouette moment à nous regarder nous envoyer en l'air.»

Natalia, 35 ans

Et toi, quel est l'endroit le plus invraisemblable où tu as fait l'amour? Dis-nous tout dans un commentaire, ci-dessous.

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère