LEX
Sophie Harris-Taylor

Les peaux à problèmes montrées sans artifice dans une série de photos

par Margaux Habert

23 SEPTEMBRE 2019

Beauty

Acné, hyperpigmentation, eczéma et autres rougeurs: la photographe britannique Sophie Harris-Taylor montre les peaux au naturel dans une exposition et sur Instagram.

Elles s’appellent Abi, Joice, Christina, Francesca ou encore Holy. Elles sont 20 femmes à poser sans maquillage pour la photographe Sophie Harris-Taylor. La série de photos, intitulée «Epidermis», a été exposée à la mi-septembre au Print Space, une galerie londonienne, où elle a reçu de nombreux retours positifs.

ANNIE
Sophie Harris-Taylor

Les photos sont à découvrir également sur le compte Instagram de la photographe britannique, âgée de 29 ans. Par ce travail, elle explique sur le site de la galerie avoir voulu donner la possibilité à ces femmes d’aimer la peau dans laquelle elles vivent, peu importe sa condition. «On nous fait croire que toutes femmes ont une peau parfaitement lisse – c’est faux», poursuit-elle.

ALICE
Sophie Harris-Taylor

Les photographies sont accompagnées du témoignage du modèle, pour qui poser est parfois un exercice difficile mais libérateur. Certaines femmes arrivent aujourd’hui à se défaire du regard des autres, comme c’est le cas d’Alice: «Je m'en veux d'avoir passé tant de temps à penser que les gens jugeraient ma personnalité en fonction de ma peau. Je suppose qu’on est toujours notre pire critique. Je suis proche d’accepter l’idée que je n'aurai jamais une peau parfaite, et que ce n’est pas grave.»

LOUISA
Sophie Harris-Taylor

«Il n’y avait que des modèles à la peau lisse…»

Pour Sophie Harris-Taylor, ce travail est aussi lié à sa propre expérience. «Je souffrais d’acné sévère, explique-t-elle. À l’époque, il n’y avait pas de modèles ou de personnes dans le même cas que moi. Que des stars avec de belles peaux lisses, donc je souffrais, seule, avec ma propre image.»

HOLY
Sophie Harris-Taylor

Après le Body Positive, le mouvement Skin Positive prend lui aussi de l’ampleur. La mannequin Louisa Northcote (ci-dessous), qui fait par ailleurs partie des 20 femmes ayant posé pour Sophie Harris-Taylor, avait lancé il y a plus d’un an le hashtag #FreeThePimple pour inviter d’autres personnes à assumer leurs problèmes de peau.

Selon le magazine français «Grazia», le hashtag #SkinPositivity ne comptait alors qu’un peu plus de 600 posts. Preuve que l’acceptation de soi y compris de sa peau avance: Instagram totalise aujourd’hui plus de 28'000 photos accompagnés de ce hashtag.

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère