Patch regles friday
iStock

Un patch high-tech pour faire disparaître les douleurs menstruelles

par Eva Grau

16 AOÛT 2019

Health

Un groupe de soixante femmes britanniques teste actuellement un nouveau dispositif qui, en envoyant des pulsations magnétiques dans le bas-ventre, réduit de plus de 60% les crampes lors des règles.

Entre 50% et 80% des femmes – suivant la tranche d’âge – souffrent de règles douloureuses. Et parmi elles, entre 5% et 15% voient leur quotidien affecté par la dysménorrhée (le nom scientifique de cette pathologie) au point de devoir manquer le travail ou l’école. Contre ce mal, il existe peu d’armes. Les médecins prescrivent en général des anti-inflammatoires, des anti-douleurs, voire la pilule contraceptive. Mais le recours aux médicaments pour soulager les douleurs menstruelles pourrait bientôt n’être qu’un souvenir.

1000 pulsations par seconde

Le NHS (National Health Service, l'équivalent britannique de l'Office fédéral de la santé publique), en collaboration avec l’Université de Birmingham, teste actuellement un nouveau patch high-tech qui, porté sur le bas-ventre pendant les menstruations, réduit la dysménorrhée. Ce dispositif électronique émet plus de 1000 pulsations électromagnétiques à la seconde qui agissent sur les crampes provoquées par les contractions de l’utérus. Résultat: les douleurs baissent de 31% le premier jour des règles et de 63% le cinquième jour.

Un processus naturel

En l’absence de grossesse, rappelle le «Daily Mail», ce sont ces contractions de l’utérus qui permettent d’expulser l’endomètre (couche muqueuse de l’utérus) et le sang accumulé lors de la première moitié du cycle. Il s’agit d’un processus naturel. Mais les douleurs menstruelles peuvent aussi être causées par des maladies comme l’endométriose, des infections ou des fibromes utérins.

Déjà utilisé en chirurgie

Soixante femmes testent le patch mis au point par un fabricant américain de matériel médical. Fonctionnant sur batterie, le dispositif, baptisé Allay, peut être porté 24 heures sur 24 pendant 5 jours à la suite, avant d’être retiré et rechargé. Le même type de thérapie est utilisée pour apaiser les douleurs post-opératoires et en cas d’arthrite du genou. Les pulsations électromagnétiques bloqueraient les signaux de la douleur le long des nerfs, précise le quotidien britannique.

Les essais doivent durer deux mois.

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère