1771018
DR

Passer Noël sans papa-maman

par Marie Hettich

6 DÉCEMBRE 2018

Life

Un passage obligé, les Fêtes en famille? Pas forcément, estime le philosophe allemand Michael Bordt. L'essentiel, pour ce dernier, est d'agir en accord avec soi-même.

Supposons que je n’aie aucunement envie de passer Noël avec mes parents cette année. Qu’est-ce que je fais? La question n’est pas vraiment de savoir si l’on a envie ou non. Imaginez que votre partenaire soit à l’hôpital et doive subir une grave opération: vous n’avez pas envie d’y aller, mais vous le faites quand même.

Passer les Fêtes en famille est donc un passage obligé? Pas du tout, tout dépend des valeurs auxquelles on accorde de l’importance. Beaucoup de gens pensent simplement qu’aller voir ses parents pour Noël est la chose à faire, même s’ils savent qu’ils ne s’amuseront pas follement.

Et si les derniers Noëls ne se sont pas très bien passés? Alors on peut réfléchir à d’autres options et en parler à l’avance à ses parents. En disant par exemple: «J’ai bien envie d’être avec vous à Noël, mais la façon dont on a passé les Fêtes jusque-là ne me convient plus. Est-ce qu’on pourrait faire autrement, cette année?».

Par exemple? Certaines familles partent en vacances ensemble durant les Fêtes. Ou on peut inviter ses parents chez soi.

Et si l’on a pesé le pour et le contre et décidé de ne pas passer Noël avec eux? On dit qu’on est malade? Ce serait lâche! Et quand on ment on ne se fait pas non plus du bien à soi-même.

Alors comment amène-t-on la chose? Si l’on a des raisons concrètes que les parents peuvent comprendre, c’est évidemment plus facile. Par exemple, si l’on a été très pris par le travail toute l’année et qu’on a besoin de passer un moment en couple. Ou si une amie a été gravement malade. Mais si l’on n’a juste pas envie de fêter Noël avec ses parents par principe, alors il faut du courage pour aller au conflit.

Pourquoi est-il si difficile de décevoir les attentes des autres? Il est toujours plus facile d’avoir la reconnaissance du plus grand nombre de gens possible, de pouvoir se dire que tout le monde nous trouve fantastique. Et entre la reconnaissance et l’amour, il n’y a qu’un pas. Quand on vit de manière authentique, on prend le risque de se voir privé d’amour et d’affection.

Qu’entendez-vous exactement par authentique? Il ne s’agit pas de faire tout le temps ce qu’on veut, ce qui nous convient à un moment T, en suivant notre humeur. Au contraire! Il s’agit d’apprendre à gérer ses émotions et à ne plus en être victime. C’est vivre comme on pense qu’il est juste de vivre. On peut donc être authentique en passant le réveillon chez ses parents, même si l’on préférerait passer du bon temps avec ses amis.

Pourquoi est-il si important d’être authentique vis-à-vis de ses parents? Parce que la famille a une forte influence sur nous. Elever un enfant, c’est en fait lui transmettre sa conception du bien et du mal. Il est donc essentiel de se différencier une fois adulte: en quoi suis-je influencé? Est-ce que je suis vraiment d’accord avec ça? Peut-être que ce qui compte pour nous, ce sont des choses complètement différentes de ce qu’on nous a inculqué.

Qu’est-ce qui se passe si l’on ne vit pas de manière authentique? On devient de plus en plus insatisfait et on finit par avoir l’impression d’être passé à côté de sa vie. Je ne sais pas comment c’est en Suisse, mais en Allemagne on voit beaucoup de gens pleins de regrets.

Est-ce qu’on peut s’entraîner à vivre sa vie de manière authentique? On peut prendre chaque soir le temps de repenser à la journée qui vient de s’écouler et se demander: quand ai-je répondu aux attentes et aux souhaits des autres et quand ai-je agi en accord avec moi-même? Je recommande aussi de tenir un journal. Après un ou deux mois, on sait souvent dans quels domaines de sa vie on doit devenir plus authentique. Les fêtes de fin d’année sont d’ailleurs un très bon moment pour s’y mettre!

Dans son dernier livre, Michael Bordt propose une vision nouvelle et libératrice de la déception. «L'art de décevoir ses parents – Il n'y a pas d'âge pour commencer à vivre sa propre vie!», First Editions (traduction française)

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère