Foot AFP portrait
AFP

On est encore loin de l’égalité salariale dans le foot

par Margaux Habert

11 JUIN 2019

Life

La Coupe du monde féminine a débuté ce week-end, avec ses matchs passionnés… et ses salaires toujours inférieurs à ceux des hommes.

Dix fois moins, tout rond. C’est ce que les Françaises toucheront si elles gagnent le tournoi comparé à leurs collègues masculins, victorieux l’an dernier. Kylian Mbappé et ses coéquipiers ont raflé chacun 400'000 euros (448'000 francs suisses), quand les Bleues devront se contenter de 40'000 euros par joueuse.

Elles font partie des favorites (elles ont d’ailleurs largement battu la République de Corée, vendredi lors du match d’ouverture, 4-0), mais cet écart ne s’explique pas sur le terrain. Enfin, pas directement. Selon la chaîne française LCI, les droits de diffusion et le merchandising sont en cause: puisque le foot féminin rapporte moins, les joueuses gagnent moins. Certaines sont au clair avec cette façon de faire, à l’instar de l’attaquante française Gaëtane Thiney: «Le jour où on rapportera autant que les hommes, je trouverai normal que l’on gagne autant.» La Norvège, elle, a baissé les indemnités des hommes pour arriver à l’égalité entre ses deux équipes. Insuffisant pour Ada Hegerberg. La Ballon d'Or norvégienne, qui boycotte la compétition, reproche à sa fédération de ne pas en faire assez pour le foot féminin de manière générale. En revanche, elle commente le jeu pour le Groupe TF1.

Il reste donc un long chemin à parcourir pour parvenir à la parité salariale. Un chemin footballistique qui n’a commencé qu’en 1991 pour les femmes, année de la première Coupe du monde officielle organisée par la FIFA. Avant cela, d’autres tournois non officiels se sont déroulés, le premier en… 1970. Les hommes, eux, ont leur Coupe du monde reconnue et organisée par la FIFA depuis 1930.

Si les Suissesses ne sont pas qualifiées cette année, elles ont au moins officiellement le droit de jouer. Cela peut sembler évident aujourd’hui, mais ce droit n’était pas acquis il y a encore une cinquantaine d’années. Le foot leur était interdit, pour des raisons «médicales» notamment.

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère