Bd40Ae0E 1Fe7 4Ec4 B9D7 117Cc0C922D5
iStock

Oh, oui, appelle-moi bébé!

par Eva Grau

4 DÉCEMBRE 2018

Life

Trois-quarts des Européens et près de 90% des Américains donnent un surnom affectueux à leur partenaire. Il paraît que ça fait du bien à la relation de couple. C’est une étude qui le dit.

Quand tu t’adresses à la personne qui partage ta vie, tu ne peux t’empêcher de l’appeler chouchou, loulou, lapin, ma puce ou, plus classique, chéri(e)? Rassure-toi, c’est normal. Trois-quarts des Européens et 87% des Américains donnent un surnom affectueux à l’élu(e) de leur cœur, révèle une étude. Et contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce sont les hommes qui sont les plus nombreux à manifester cette habitude: 85% d'entre eux le font, contre 76% des femmes.

Pourquoi préfère-t-on employer un petit nom pour la personne aimée au lieu de son prénom? L’enquête du site Superdrug Online Doctor, menée sur plus de 1000 personnes des deux côtés de l’Atlantique, ne le dit pas. En revanche, elle constate que les couples qui se donnent un surnom affectueux sont plus nombreux que les autres à se dire satisfaits de leur relation.

Surnom recyclable

Ainsi, chez les Européens, près de 90% des couples qui se surnomment «Schatz», «baby», «babe» et 73% de ceux qui s’appellent «ma puce» se disent satisfaits de leur vie de couple, contre seulement 62% de ceux qui s’adressent à leur partenaire uniquement avec son prénom. Détail amusant: le surnom affectueux est recyclable. 44% des hommes et 36% des femmes interrogés admettent avoir déjà utilisé le même petit nom lors d’une précédente relation.

L’étude rappelle que selon les experts en matière de relations de couple, l’emploi d’un surnom affectueux traduit souvent une connexion émotionnelle forte entre deux personnes. Rien d’étonnant à ce qu’il s'invite aussi sous la couette. Près de 80% des hommes et 70% des femmes ont déjà appelé leur partenaire par un petit nom lors de leurs ébats. Selon les résultats de l’enquête, les deux mots qu’on lâche le plus souvent dans un lit − qu’on soit un homme ou une femme − sont «baby» ou «babe».

Oh, oui, papa!

Par contre, «papy» et «daddy» n’ont vraiment pas la cote, que ce soit dans l'intimité ou ailleurs: plus de 70% des personnes interrogées, tous sexes confondus, citent ce surnom comme le pire. D’ailleurs, seuls 3% des Européens l’emploient dans un contexte érotique. Les Américains, par contre, sont 12% à aimer s’entendre appeler papa sous la couette. L’étude ne donne pas d’explication à cette différence. On te laisse en tirer ta propre conclusion.

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère