I Stock 951104422
iStock

Il y a plus de 1000 substances allergisantes dans nos fringues!

par Eva Grau

6 MAI 2019

Santé

Les autorités française et suédoise ont demandé à l’Union européenne d’interdire les colorants sensibilisants pour la peau dans les vêtements et de limiter les autres substances susceptibles de provoquer des réactions cutanées.

Chrome, nickel et plein d’autres substances allergisantes: voilà ce que l’on trouve dans nos vêtements et nos chaussures. Précisément, cela fait plus de 1000 composés irritants, susceptibles de provoquer des réactions cutanées plus au moins graves. Et sais-tu combien de ces produits sensibilisants sont indiqués sur les étiquettes des fringues qu'on achète? Zéro. Pour les autorités française et suédoise, ça ne peut plus durer.

L’Agence française de sécurité sanitaire (Anses) et l’Agence suédoise des produits chimiques (Kemi) ont déposé un dossier auprès l’Agence européenne de produits chimiques (Echa), après avoir mené des analyses sur 25 références de textiles, cuir, fourrure et peau et trouvé, dans ces échantillons, un millier de substances allergisantes et irritantes. Elles demandent aux autorités européennes d’interdire les colorants ayant des propriétés sensibilisantes et de limiter les seuils des autres substances agressives pour la peau, rapporte le site Allodocteurs.

Meilleur étiquetage

Une consultation publique devrait être lancée à la fin du mois auprès des industriels du textile, des associations de consommateurs et des États européens. Leurs propositions seront étudiées l’année prochaine. L’Anses espère qu’il en sortira au minimum une législation obligeant les fabricants à un meilleur étiquetage. «Il faut trouver une manière de prévenir les allergies et d’informer les consommateurs avant qu’ils achètent», affirme Christophe Rousselle, chef de l’unité d’évaluation des risques liés aux substances chimiques de l’Anses.

Selon le spécialiste, les responsables de cette «pollution» des vêtements est notamment causée par les métaux, colorants et colles employés dans la confection. «Certains textiles sont même enrichis en propriétés anti-transpirantes ou imperméabilisantes», dit-il. Conséquence: «Plusieurs consommateurs ont souffert d’allergies sérieuses, ce qui a eu de vrais retentissements sur leur qualité de vie.»

Laver avant de porter

D’après Christophe Rousselle, «80% de nos textiles sont fabriqués hors de l’Europe, en particulier en Asie, avec des contraintes de réglementation différentes». Mais les vêtements bon marché ne seraient pas les seuls en cause. Pour prévenir toute allergie, il est donc impératif de laver les nouveaux vêtements avant de les porter pour la première fois. Et de consulter un médecin si, malgré cette précaution, une réaction cutanée apparaît.

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère