I Stock-156208173
iStock

Non, le sport en chambre ne remplace pas le sport tout court

par Valentina San Martin

28 MARS 2019

Health

Faire l'amour est-il comparable à une pratique sportive? D'après les experts, même si l'activité sexuelle a un impact positif sur le corps, on ne peut pas la considérer comme un entraînement à part entière.

Être essoufflée, transpirer et avoir des courbatures: ces réponses corporelles peuvent être utilisées pour décrire un entraînement difficile et... une partie de jambes en l’air intense. En effet, les sensations que l’on ressent après une relation sexuelle ou un bon entraînement peuvent se ressembler. En outre, il s’avère que les deux activités ont des effets positifs similaires sur la santé.

«Le sexe peut être considéré comme une forme d'exercice.» C’est ce que rapporte Tina M. Penhollow, professeure agrégée au département des sciences de l'exercice et de la promotion de la santé de la Florida Atlantic University, au site d'infos américain Refinery29.

«Néanmoins, cela dépend de la constance et de la vigueur des activités sexuelles habituelles», précise-t-elle. Par exemple, les rapports sexuels lents et doux provoquent une réaction physique très différente des rapports disons plus «sport» comme les positions sexuelles où l'on est debout. Lorsqu’il s'agit d'améliorer sa santé cardiovasculaire et son endurance, il y a une grande différence entre avoir des relations sexuelles une fois par mois et s’envoyer en l’air à la va-vite une fois par jour.

Certaines recherches ont d’ailleurs examiné le rythme cardiaque de personnes pendant l’acte sexuel. Ce dernier atteint généralement son maximum au début d'un orgasme et revient à son niveau initial 10 à 20 minutes plus tard. Une petite étude suggère que, lors de la masturbation, le rythme cardiaque des femmes augmente de 57% par rapport à son niveau initial quand elles atteignent un orgasme. On peut supposer que le sexe en couple implique encore plus de stimulations physiques.

Cela étant dit, une étude menée en 2007 sur des hommes et des femmes hétérosexuels a révélé que la fréquence cardiaque et la pression artérielle des personnes étaient considérablement plus basses pendant les rapports sexuels que pendant les séances d'entraînement sur tapis roulant, suggérant ainsi que les rapports sexuels ont un effet modeste sur le corps.

Ainsi, bien que le sexe compte comme une activité physique, il ne correspond pas exactement à un entraînement typique, du moins d'un point de vue physiologique. Mais il convient de noter qu’un «bon entraînement» ne se limite pas à une augmentation du rythme cardiaque. Parfois, un entraînement aide à développer de nouvelles compétences ou à développer des muscles qui facilitent certaines activités quotidiennes. L'exercice améliore également l’humeur et peut aider à gérer le stress et l'anxiété. Bien que cet effet bénéfique ne soit pas aussi quantifiable que la fréquence cardiaque, il reste tout de même extrêmement important.

Alors que faut-il en retenir? «Même la meilleure vie sexuelle possible ne peut remplacer l’importance des autres exercices physiques», explique le Tina M. Penhollow. Du coup, même si ta routine sexuelle implique des positions éreintantes ou des coups de reins vigoureux, tu devrais essayer de faire de l'exercice aussi en dehors de ta chambre à coucher.

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère