Elvie Insta
Instagram hello.elvie

Mères et vaches: même combat

par Valentina San Martin

1 OCTOBRE 2018

Life

Une publicité pour un tire-lait fait scandale sur la Toile. Pourquoi? Elle sexualise les poitrines des mamans et se fiche des droits des animaux.

Pour marquer le lancement d’un tout nouveau tire-lait, la marque britannique Elvie – spécialisée dans les accessoires de maternité high-tech – a publié une vidéo montrant quatre femmes qui dansent aux côtés d'une vache, trayeuse et tire-lait à la main. Depuis, internet s’emballe.

Que ce soit lorsqu'elles donnent le sein en public ou parce qu’elles ont décidé d'allaiter leurs enfants plus âgés, les mères ne sont pas en reste quand il s’agit d’être critiquées. C’était compter sans Elvie. Le label vient de sortir ce qu’elle qualifie comme étant «le premier tire-lait silencieux portable au monde», histoire d’assister les mamans.

Animaux maltraités

Cependant, la vidéo – publiée notamment sur la page Facebook de l’entreprise – a suscité bon nombre de réactions, principalement de la part de défenseurs des droits des animaux. Ceux-ci se disent scandalisés que l’on mette en lumière l’industrie laitière à ce point. En effet, les vaches sont inséminées de force puis cruellement séparées de leurs veaux. Tout ça pour leur lait mais aussi pour leur viande.

«Une publicité étrange et désagréable surtout quand on connaît les horreurs de l’industrie laitière et de ce que de belles vaches doivent supporter pour la consommation humaine de leur lait, sans parler de la mise à mort des veaux mâles», peut-on lire en commentaire. Un porte-parole de la marque s’est empressé de répondre en déclarant: «Nous avons filmé cette vidéo dans une ferme familiale où les animaux sont très bien soignés. Nous pouvons vous assurer que leurs besoins ont été mis au premier plan!».

Poitrines sexualisées

Au-delà des préoccupations liées à la cause animale, le spot soulève une autre problématique. En effet, certains affirment que la publicité sexualise les seins et donc les femmes. La musique de fond comprend des phrases comme: «Oui, je tire mon lait, mais moi je n’ai pas de queue» ou «Au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, ce ne sont pas des mamelles, ce sont bien mes nichons». Le tout suivi du refrain: «Pomper, pomper, je nourris mes enfants. Pomper, pomper, je tire sur mes demoiselles».

Visiblement touchées, plusieurs femmes se sont insurgées. Pour elles, il s’agit de faire du sein un objet de désir. Et là encore, Elvie a réponse à tout: «Nous ne sommes absolument pas en train de sexualiser les seins! Bien au contraire, c’est la raison pour laquelle nous avons choisi de travailler avec une metteuse en scène et une troupe de danseuses ont elles-mêmes des enfants. Nous voulions vraiment capter les émotions mais aussi les frustrations du point de vue des mères».

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère