Istock 512272959
iStock

Lyon met le vert en Lumières

par Valentina San Martin

13 DÉCEMBRE 2018

Life

Chaque année, durant le second week-end de décembre, Lyon célèbre la Fête des Lumières. A cette occasion, la ville se transforme en œuvre d’art géante. Mais au-delà de cet événement haut en couleurs, la ville n’en oublie pas ses valeurs écologiques pour autant.

Jeudi 6 décembre, coup d’envoi de la 19e édition de la Fête des Lumières à Lyon. Pendant quatre nuits, divers artistes ont illuminé les bâtiments, les rues, les places et les parcs dans toute la ville. Plus de 40 installations ont offert une atmosphère magique aux visiteurs. Très prisée des touristes, la fête attire trois millions de visiteurs chaque année. Mais qu’en est-il de l’empreinte écologique de la ville durant l’événement? Eh bien la ville a réussi à allier divertissement et éco-responsabilité.

Reflets Chaulet 18
Muriel Chaulet

Durant la fête, toute la ville est illuminée, jusqu'à la colline de Fourvière où se trouve la première église dédiée à la vierge.

On économise de l’énergie

Sculptures lumineuses par-ci, illuminations par-là, je ne sais pas vraiment où donner de la tête lorsque je visite de nuit l’ancienne capitale des Gaules. Je décide de me poster devant la Cathédrale Saint-Jean et j’admire le spectacle. Les projections de fleurs et les jeux de laser sur sa façade fascinent. Pas un bruit. Tout le monde apprécie ce moment magique en silence. Une fois la diffusion terminée, les discussions reprennent. La place se vide de ses spectateurs pour en accueillir d’autres en l’espace de quelques minutes. Quant à moi, je reste là et je me dis à haute voix: «Tout de même, toute cette énergie consommée pour une poignée de secondes!» Et là, une voix me répond: «La Fête des Lumières est un exemple en termes de consommation d’énergie, Mademoiselle. Elle ne dépense que 0,1% de la consommation d'énergie annuelle de la ville.» Serait-ce la Providence? Non, il s'agit d'un Lyonnais au béret gris vigoureusement enfoncé sur la tête. Ce monsieur est fidèle à la fête depuis bientôt dix ans. Il m’explique qu’ici, on a développé des initiatives écologiques en ce qui concerne l'événement. Lors de la sélection des projets, une attention particulière est accordée au renouvelable, aux matériaux et au transport de ces derniers. Aussi, plus de la moitié des œuvres utilisent des appareils d'éclairage peu gourmands en énergie.

Lesamoursencage Chaulet 2
Murielle Chaulet

Depuis 1999, Lyon accueille plusieurs millions de personnes qui vont déambuler dans toute la ville.

On se déplace en vélo

Au vu du flux de personnes présentes durant ces quelques jours, la ville a dû s'adapter. Ici, on opte pour un deux-roues plutôt que pour la voiture, le bus ou encore le métro. En fait, le déplacement d’un participant pour se rendre sur le lieu de la manifestation représente environ 50% de «pollution». Du coup, la ville met des vélos électriques à disposition des habitants et des touristes. L’entreprise Vélos’v, par exemple, propose une utilisation gratuite de trente minutes à une heure, selon le type d’abonnement. Simples, originaux et pratiques, ces bicyclettes permettent de découvrir la ville sans tracas.

Istock 1010655328 Copie
iStock

Pas moins de 4000 vélos répartis dans 340 stations sont prêts à être utilisés à Lyon et à Villeurbanne.

On mange local

On m’avait prévenue: Lyon est la capitale mondiale de la gastronomie. Impossible de ne pas m’attarder dans un bouchon lyonnais. Selon la tradition, les femmes sont aux fourneaux, tandis que leurs maris s’occupent de la cave et de la salle. Les plats proposés sont souvent composés des restes de la veille, que les cuisinières arrangent pour éviter le gaspillage. Parmi ces cuisinières, on peut citer la Mère Brazier, la première femme à recevoir deux fois trois étoiles au guide Michelin en 1933. Aujourd’hui, les bouchons proposent des menus composés de produits traditionnels. L’excellente réputation de la cuisine lyonnaise a notamment été maintenue grâce au chef Paul Bocuse.

Istock 171348533 Copie
iStock

Les bouchons lyonnais sont très prisés, surtout à cette période de l'année. Mieux vaut donc réserver.

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère