Liris-de-fath-patrice
Jacques Fath Parfums

L’iris retrouvé ou l'éclosion d'un prodige de la parfumerie

par Emmanuel Coissy

22 FÉVRIER 2019

Perfume Week

À l’occasion de l’expo «Nez à nez. Parfumeurs contemporains» à Lausanne, Friday publie chaque jour de cette semaine un article sur ce thème. Aujourd’hui, on s'intéresse à Iris Gris, une fragrance mythique disparue en 1954. En 2018, Patrice Revillard, étudiant en parfumerie, en a créé une version qui suscite l'admiration des spécialistes.

Parmi les personnes qui portaient Iris Gris, la plus célèbre est décédée mardi. C’était Karl Lagerfeld. Dans plusieurs interviews, le couturier allemand a raconté l’avoir porté dans les années 1950. Ce parfum de Jacques Fath a été commercialisé par le couturier parisien de 1947 à 1954. Depuis, il est devenu un mythe de la parfumerie dont les collectionneurs s’arrachent les rares flacons et que les spécialistes révèrent. Et puis miracle, en 2018, le mythe est ressuscité sous un nom: L’Iris de Fath.

Iris-Gris_Jacques Fath
DR

Iris Gris de Jacques Fath, créé en 1947

«En 2008, nous avons racheté la marque, explique Rania Naim, directrice de création du groupe Panouge, et, après une période de tâtonnement, nous avons vraiment lancé la collection en 2016. Très vite s’est posée la question d’Iris Gris. Comment reconstituer ce monument?»

À Versailles, l’Osmothèque, conservatoire de la parfumerie, détient la formule originale, mais ne peut la céder. Rania a donc rencontré des collectionneurs et des professionnels pour percer le mystère de ce jus précieux. Malheureusement, toutes les reliques avaient une odeur différente: il est devenu évident qu’il serait impossible de reproduire Iris Gris à l’identique.

Liris-de-fath-display-1
Jacques Fath Parfums

L'Iris de Fath, créé en 2018

«A partir de là, en 2017, nous avons lancé un concours pour la création de L’Iris de Fath avec l’intention de reproduire l’émotion suscitée par son ancêtre. Nous avons fait le buzz dans le milieu. De nombreux parfumeurs ont spontanément participé au concours. Mais, comme on touchait à un monument, je ne voulais pas que nous tranchions à l’interne. J’ai donc réuni un comité de professionnels. A l’aveugle, ils ont choisi une proposition, en février 2018. A l’unanimité, c'est celle de Patrice Revillard, parfumeur inconnu, qui avait 25 ans à l’époque et n’avait même pas obtenu son diplôme.»

Patrice-7

Patrice Revillard, 26 ans, a créé L'Iris de Fath quand il était étudiant.

A ce moment-là, le jeune homme avait monté Maelstrom, depuis une année, un labo de composition indépendant à Paris avec ses deux associés, Marie Schnirer et Yohan Cervi. «C’était un travail archéologique. On a senti beaucoup d’échantillons anciens puis on a dû les interpréter parce que le vieillissement les avait altérés, raconte Patrice Revillard. Yohan, qui est spécialiste de l’histoire du parfum, et moi avons aussi dû comprendre comment était fait un parfum à cette époque.» Les deux garçons ont rendu un premier jus qui ne les satisfaisait pas. «On a tout remis à plat et on a bossé jour et nuit pour rendre la version finale, le jour de la deadline.» Un coup de maître.

Un produit d'exception

En 2018, L’Iris de Fath a été présenté au salon Esxence à Milan, suscitant l’admiration des professionnels. Dans la foulée, il a été commercialisé sur le site du parfumeur, chez Jovoy à Paris et, depuis quelques jours, chez Philippe K à Lausanne.

Les matières naturelles qui le composent ainsi que leur concentration font de cet extrait l’un des plus chers du marché: 1700fr. pour un flacon de 30ml. Ce prix est susceptible d’évoluer en fonction du coût des matières naturelles, telles que le rhizome d’iris, qui fluctue selon les récoles.

Clique ici pour lire l’article sur l’exposition «Nez à nez. Parfumeurs contemporains»

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère