Falaises 3
Emmanuel Coissy

Les Iles Féroé: l'appel du large aux confins du merveilleux

par Emmanuel Coissy

25 SEPTEMBRE 2018

Voyage

L’archipel de l’Atlantique nord est une destination hors des sentiers battus. Les amoureux de la nature s’y sentent comme chez eux. Emmanuel en est revenu ébloui.

La lumière fusait à travers le rideau de ma chambre à coucher. Il était 2h du matin à Tórshavn, capitale des Iles Féroé. J’étais déboussolé par le soleil de minuit. C’était la fin du mois de mai. Sur cet archipel, perdu entre l’Ecosse et l’Irlande, la nuit n’existe pas vraiment au printemps et en été. Maintenant que nous sommes en automne, ce territoire est retourné dans l’obscurité et le mystère.

Villages 5
Emmanuel Coissy

La vieille ville de Tórshavn.

Falaises 2
Emmanuel Coissy

Le lac de Sørvágsvatn surplombe les falaises de Trælanípa au-dessus de l'océan.

«Ici, il pleut 300 jours par année», disent les Féringiens. En fait, cet aspect météorologique renforce la beauté des paysages tourmentés. Il suffit de voir les images merveilleuses qui circulent sur les réseaux sociaux pour s’en convaincre. Ce ne sont que falaises gigantesques et vallons éternellement verts sous des nuages percés par les rayons du soleil. C’est justement pour admirer ce spectacle que j’avais entrepris ce voyage. Coup du sort: durant mon séjour, le ciel était invariablement bleu. Il faisait 15°, soit une température quasi caniculaire là-bas. Partout où je m’aventurais, tous me disaient en anglais: «Tu es vraiment chanceux!»

Chevaux
Emmanuel Coissy

Des chevaux de la race féringienne sur l'île de Streymoy.

Aller aux Féroé est une chance parce que les 29 îles (17 sont habitées) qui constituent ce territoire semi-autonome rattaché au Danemark sont une destination hors de sentiers battus. Le tourisme est en plein essor mais de façon régulée par un coût assez élevé. On a dénombré 160’000 visiteurs en 2016 et 200’000 sont espérés pour 2020. L’année 2015 a largement contribué à la notoriété de cette terre sauvage parce que des milliers de curieux ont afflué pour observer une éclipse solaire totale.

Resto 2
DR

Jákup Sumberg sublime les poissons locaux.

Resto 1
Emmanuel Coissy

Barbara Fish House, une excellente table à Tórshavn.

On a donc vu éclore des infrastructures pour accueillir une nouvelle clientèle. Durant mon passage, Leif Sørensen, une gloire locale et internationale, a inauguré, sur le port de Tórshavn, Skeiva Pakkhús, un resto-bar où boire des cocktails, du vin (la vente d’alcool dans les débits de boisson était interdite jusqu’en 1992) et déguster une cuisine contemporaine, aussi appelée nouvelle cuisine nordique. En 2011, ce chef a ouvert le Koks, seul gastronomique du pays. L’établissement a été repris par son second Poul Andrias Ziska, qui a décroché une étoile au Michelin l’année dernière.

Cuisine 2
Emmanuel Coissy

L'épaule d'agneau à la bière chez Áarstova.

Resto 1
Emmanuel Coissy

Le toit des maisons est couvert d'herbe pour l'isolation.

En marge de ce lieu haut de gamme, d’autres restaurants sont apparus. Chez Barbara Fish House, Jákup Sumberg travaille les poissons locaux à l'espagnole. Son voisin Áarstova propose des saveurs plus typiques: de l’agneau fermenté (âmes sensibles, s’abstenir) ou une épaule d’agneau cuite 8h dans de la bière. La viande est si tendre qu’elle se découpe à la fourchette. Le soir, la jeunesse se retrouve dans les bars de Tórshavn. On joue à des jeux de société en buvant des coups. Je dois aussi mentionner l’hôtel Havgrím, inauguré en avril dernier. Il s’agit de l’ancienne maison de fonction d’un officier de la marine danoise bâtie en 1948, un nid douillet au charme indicible.

Hôtel
Hôtel Havgrím

Une chambre de l'hôtel Havgrím.

Cuisine 1
Emmanuel Coissy

L'heure du thé à l'hôtel Havgrím.

Il y a quelque 75'000 moutons et 51'000 personnes qui cohabitent aux Féroé. Les Féringiens dépendent d’une subvention danoise (env. 100 millions de francs par an). Sur cette terre, il ne pousse guère que des patates chétives et de la rhubarbe. La principale activité économique est la pêche. A la suite de l’effondrement du cours du poisson, il a fallu se diversifier notamment avec le tourisme, qui a créé des emplois. Beaucoup de jeunes partent au Danemark. La moitié ne revient pas même si la tendance est à la baisse parce que le taux de chômage est exceptionnellement bas (2%) et le taux de natalité élevé (2,4 enfants par femme).

La vie est monotone et paisible. Il n’y a que six policiers dans la capitale et une seule prison pour tout l’archipel, dans vallée de Mjørkadalur. Elle n’a ni murs d'enceinte ni barreaux. Les quelques détenus peuvent circuler librement. «Le pays est une prison en soi», m’indique ma guide qui en marge de cette activité siège au parlement féringien. En 2012, un meurtre défraya la chronique. C’était le premier depuis… 20 ans!

Bateau 2
DR

Emmanuel, en croisière pour observer les oiseaux.

Villages 1
Emmanuel Coissy

Même les cimetières sont verdoyants.

Le visiteur goûte à un dépaysement total. En dehors de la randonnée et de la gastronomie. On part en croisière pour observer les macareux moines sur l’île de Mykines. On vadrouille à dos de jument sur la lande. Comme les Féringiens, on vit au rythme de la nature, on assiste à un match dans l’unique stade de foot ou on va manger un burger dans le seul fast-food. En passant par l’office du tourisme, on peut même aller dîner chez l’habitant, histoire de mieux connaître les mœurs de gens de ce pays fascinant.

Prison
Emmanuel Coissy

L'unique prison n'a pas de mur d'enceinte (à droite). Elle se trouve dans la vallée de Mjørkadalur.

Si tu veux t'y rendre, la compagnie Atlantic Airways propose des vols directs entre Copenhague et Vagar, l’unique aéroport des Iles Féroé. Sur place, on trouve facilement un hôtel, notamment à Tórshavn, ou une location. Un conseil: pense à réserver les excursions ainsi que les restaurants! visitfaroeislands.com

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère