Stocksy txp3f0469ed2n L200 Small 1254273
Stocksy

Les femmes qui boivent de l'alcool sont perçues comme sexuellement disponibles

par Gina Buhl

23 MAI 2019

Life

Une étude américaine montre que les femmes qui boivent de l'alcool en public sont perçues comme des objets sexuels, contrairement aux hommes.

«Ça doit être un animal au lit» est le titre d’une récente étude publiée dans la revue américain «Sex Roles». Des chercheurs de l'Université du Nebraska et de l'Université d’Etat de l’Iowa, ont étudié la manière dont les hommes et les femmes sont perçus par le public quand ils boivent de l'alcool - et comme le suggère le sous-titre de la recherche, «la déshumanisation des femmes qui boivent dans un contexte social», les résultats sont plus que choquants.

Les femmes qui boivent sont perçues différemment des hommes qui boivent. On a montré aux 398 participants des photos mettant en scène de jeunes hommes et de jeunes femmes debout dans un bar, une bouteille d’eau ou une bouteille de bière à la main. Par la suite, les participants à l’étude ont reçu une sélection d’adjectifs, avec lesquels ils devaient décrire les personnes représentées. Le résultat: les femmes buveuses étaient perçues de manière complètement différente de celle des hommes buveurs et ceci, par les deux sexes.

«Sexuellement disponible»

Plus précisément, une femme avec de la bière à la main a deux fois plus de chances d'être perçue comme sexuellement disponible qu'une femme qui boit de l'eau ou un homme avec de la bière à la main. Dans le cas de l'étude, «sexuellement disponible» signifiait «célibataire» ou «ouvert pour le sexe sans engagement».

Les chercheurs ont également découvert que les gens sont potentiellement moins disposés à aider une femme dans une situation dangereuse ou désagréable si celle-ci est alcoolisée. Selon Jeanine Skorinko, l’une des auteurs de l’étude et psychologue, les personnes interrogées ont déclaré qu’elles estimaient que la femme appréciait le risque ou qu’elle trouvait bon de se faire toucher par quelqu'un.

Ça suffit!

«C'est extrêmement choquant», a t-elle déclaré au «New York Times». On ne peut qu’être d’accord avec elle. Parce que cette étude montre une fois de plus à quel point les femmes de notre société sont perçues - ou comment elles sont déshumanisées - et à quel point elles sont livrées à elles-mêmes en cas d’urgence.

Toutefois, ces résultats ne doivent pas empêcher les femmes de enivrer si elles le souhaitent, de peur d'être considérées comme du gibier gratuit. En fait, tous ceux qui ont un peu de bon sens devraient lutter pour que ce type de préjugés disparaisse. Dans un premier temps, cela signifie pour les femmes: sortez du rôle de l'objet et soyez grande gueule!

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère