Lena1
Instagram lenadunham

Le test sanguin pour dépister l’endométriose est pour demain

par Eva Grau

4 AVRIL 2019

Health

Mis au point en Grande-Bretagne, ce test permet de repérer la maladie dans 90% des cas et ce, dès les premiers symptômes. Le résultat est disponible en quelques jours, évitant des années de souffrance aux femmes atteintes.

C’est une révolution pour les femmes, comme l'actrice Lena Dunham (photo), atteintes d’endométriose. Un test sanguin mis au point par une équipe britannique permet désormais de détecter la maladie dès les tout premiers symptômes. Et ce, avec un taux de réussite de 90%.

Ce test, qui repère les biomarqueurs de l’endométriose dans le sang en analysant des mutations de l’ADN spécifiques, permet de poser de diagnostic en quelques jours seulement. Jusqu’à présent, seule une laparoscopie – un trou dans le ventre par lequel on fait passer une caméra pour observer les organes internes – permettait de diagnostiquer avec certitude l’endométriose. Un examen aussi invasif que coûteux.

En général, rappelle la presse britannique, les femmes souffrant d’endométriose doivent attendre 7 ans et demi après l’apparition des premiers symptômes pour que le diagnostic soit posé. Des années durant lesquelles elles doivent supporter notamment des douleurs et des saignements handicapants et même souffrir de stérilité. Le test mis au point par la firme britannique privée MDNA Life Sciences, en collaboration avec des experts de l’Université d’Oxford, permet de réduire drastiquement l'attente avant une prise en charge médicale.

Kit en préparation

«Notre test révolutionnaire va fondamentalement changer la manière dont cette maladie handicapante est détectée et diagnostiquée», a déclaré Harry Smart, président de MDNA Life Sciences. Le test, d’un coût évalué à 250 livres sterling, soit 327 francs suisses, sera disponible d’ici la fin de l’année. L’entreprise est en train d’élaborer un kit afin que les laboratoires du Royaume-Uni mais aussi d’autres pays puissent faire le test, précise le «Daily Mail».

MDNA Life Sciences a d’ores et déjà fait savoir qu’elle était en train de développer d’autres tests fonctionnant sur le même principe qui permettraient de dépister le cancer de la prostate, des ovaires et du pancréas. Des tests similaires pour le cancer du poumon, du foie et de l’estomac pourraient arriver sur le marché en 2021.

Lena, Lorie et Laëtitia

Pour rappel, entre 10 et 15% des femmes en âge de procréer sont atteintes d’endométriose. Dans cette maladie parfois évolutive, la muqueuse utérine, l’endomètre, déborde de l’utérus et envahit la cavité abdominale, s’implantant sur les ovaires, les trompes de Fallope ou les intestins. Ces dernières années, de nombreuses stars comme Lena Dunham mais aussi Laëtitia Millot, Lorie, Whoopi Goldberg, Dakota Johnson ou encore Emma Bunton ont reconnu en être atteintes, mettant cette maladie méconnue sur le devant de la scène.

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère