Coca light rognee
iStock

Le soda light fait manger plus, c’est prouvé encore une fois

par Eva Grau

8 MAI 2019

Health

Selon une nouvelle étude américaine, les enfants qui boivent des sodas light avalent en moyenne 200 calories de plus par jour que ceux qui se désaltèrent avec de l’eau.

Le soda light ne fait pas maigrir, bien au contraire. Il pousse à manger plus: selon une étude américaine publiée dans la revue «Pediatric Obesity», les enfants qui consomment des boissons contenant des édulcorants artificiels ingèrent en moyenne 200 calories quotidiennes supplémentaires par jour. Essentiellement sous forme d’aliments sucrés.

Les chercheurs de l’Université George Washington, aux États-Unis, ont analysé les régimes alimentaires de plus de 7000 enfants américains. Ils ont comparé l’apport calorique de quatre groupes de participants: les jeunes qui boivent de l’eau, ceux qui boivent des sodas light, ceux qui boivent des sodas sucrés et ceux qui boivent à la fois du light et du sucré.

Sans surprise, les enfants qui consomment des sodas sucrés ingurgitent chaque jour 312 calories de plus que ceux qui boivent de l’eau. Mais c’est pire chez ceux qui avalent à la fois du sucré et du light: ils avalent quotidiennement 450 calories de plus que les buveurs d’eau. Quant à ceux qui ne consomment que des sodas light, leur bilan calorique affiche 196 kcal de plus par jour que ceux qui boivent de l’eau.

Alternative naturelle

Conclusion: les sodas allégés, au lieu d’aider les enfants en surpoids à maigrir, ne font qu’aggraver leur obésité. «Ces résultats suggèrent que l’eau devrait être conseillée comme étant le meilleur choix pour les enfants et les ados», explique le Dr Allison Sylvetsky, auteure de l’étude. Comme alternative aux sodas light, la spécialiste recommande de donner aux enfants de l’eau gazeuse mixée avec du jus de fruits 100% naturel et une poignée de fruits frais, rapporte le «Daily Mail».

Déjà en 2014

Ce n’est pas la première fois qu’une étude établit un lien entre boissons light et prise de poids. De précédents travaux avaient déjà démontré que les consommateurs de sodas édulcorés artificiellement ont plus facilement faim après avoir avalé ce type de boisson, ce qui les incite à manger ou à boire davantage.

En 2014, une étude menée par l’Université John Hopkins avait conclu que, lorsqu’on ingère du soda light, le cerveau s’attend à un apport de sucre, étant donné que les papilles gustatives détectent le goût sucré dans la boisson. Or, celle-ci ne contenant que de l’édulcorant artificiel, le cerveau cherche alors à compenser en nous poussant à lui apporter le sucre «manquant» via notre alimentation ou des boissons sucrées.

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère