00018293964
EPA/Ian Langsdon

Le geste d’une joueuse américaine devient un mème anti-Trump

par Marie-Adèle Copin

1 JUILLET 2019

Life

Megan Rapinoe est la capitaine de l’équipe de foot féminine américaine. Lors de la rencontre France – État-Unis, elle a pris une pose qui a inspiré les internautes.

Vendredi, la numéro 15 de la team USA a marqué les deux seuls buts contre la France en quart de finale de la Coupe du monde féminine. Megan Rapinoe, 33 ans, a célébré ce moment en se présentant face aux tribunes, les bras écartés, triomphante. Sur Twitter, cette pose est en train de prendre une tournure plus politique que sportive. Sur le réseau social, la photo de Megan bras écartés est devenue un mème anti-Trump.

Outre ses talents de footballeuse, la capitaine s’est récemment fait remarquer pour ses prises de position contre le président des Etats-Unis. Elle a notamment déclaré qu’elle n’irait pas dans cette «putain de Maison-Blanche» en cas de victoire. Ce à quoi son locataire a répondu mercredi sur Twitter: «Megan devrait d’abord gagner avant de parler! Termine le travail!»

La milieu de terrain américaine est une militante convaincue des droits des minorités et ce, bien avant que ses commentaires sur Trump deviennent viraux. Celle qui s’est déclarée lesbienne lors de la Coupe du monde féminine 2011, se bat pour l’égalité salariale entre joueurs et joueuses de haut niveau, soutient la cause LGBT+ et la communauté noire. En 2016, elle avait imité le geste de Colin Kaepernick durant l’hymne national avant un match. L’ancien quarterback avait posé le genou à terre en signe de protestation contre les violences policières envers les Noirs aux Etats-Unis.

063 607634728
AFP

Megan pose un genou à terre pendant l'hymne en guise de protestation.

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère