Dsc9744 7F1Ee457
N/T

Le futur en fast-couture

par Emmanuel Coissy

23 MARS 2018

Fashion

Le créateur suisse Kévin Germanier a présenté une première collection 100% écolo à Paris. Ses robes ont séduit Björk, Lady Gaga et Rihanna.

I’m a serious man», lance-t-il à son équipe bilingue. Kévin Germanier pose, tendu, face à l’objectif de Nicolas, notre photographe. «Ce n’est pas l’exercice où je suis le plus à l’aise», confesse le créateur suisse âgé de 26 ans. Nous nous sommes retrouvés dans l’arrière-boutique de la librairie Ofr., dans le Marais, à Paris.

Ce mardi 27 février est le premier jour de la Fashion Week. Parmi des géants comme Saint Laurent qui défile le soir même sur l’esplanade du Trocadéro, des dizaines de labels, plus ou moins connus, tentent de capter l’attention des médias et des acheteurs. Eux se contentent d’un petit showroom, à l’instar de Germanier, la marque de Kévin. Il présente sa première collection dans la capitale française.

Le parcours du Valaisan force l’admiration. Saint Martins à Londres, dont il est diplômé, puis employé au département maroquinerie chez Vuitton. «J’y suis le jour. La nuit, je travaille pour Germanier», précise-t-il pendant que nous passons en revue les modèles.

Glam et écolo

Son discours, précis et calibré, égrène les éléments de langage: «Il y a un peu de provocation dans ma démarche. L’intention est de montrer que l’appellation «sustainable fashion» ne s’applique pas forcément à un T-shirt en coton avec un logo Go Green. C’est bien plus que ça. Je propose des robes brodées, glamour, qui scintillent et qui sont écologiques.»

Dsc9787 Be0C78Aa
N/T

Les perles sont agglomérées avec du silicone et du vinaigre.

Les matières sont piochées dans les stocks d’invendus. Histoire d’illustrer son propos, il dégaine une pochette de perles jaune canari: «Leur exposition au soleil a modifié la couleur. Le haut du paquet est clair, le reste plus foncé. Personne ne va l’acheter, c’est pour ça qu’il m’intéresse.» Il en va de même pour les textiles dans lesquels il taille ses robes. «Chez Germanier, on prend ce qu’on nous donne. «We make it work.» Parce que si on se met des limites, on n’avance pas.»

Se frotter à la vraie vie

A ce moment-là, nous sommes plantés devant un fourreau aux couleurs flashy. Des milliers de perles recouvrent une savante construction de volants en tulle chair. «A partir de ces pièces plus couture, on va vers des produits plus commerciaux.» Il empoigne un jean orné de zébrures, le tord. «C’est lavable. Tout tient. Je lui ai fait subir un crash test, ça veut dire qu’il a été porté par une amie à qui j’ai demandé de vivre avec lui. Je lui ai dit de sortir, de bouger, d’aller aux WC.»

Dsc9906 8Cc36Eb9
N/T

«Les gens veulent du glamour et ils veulent que ça aille vite. Donc, j’ai développé ma propre technique à base de silicone et de vinaigre blanc. La femme Germanier est déjà dans le futur, car elle mélange couture et fast-fashion. On est dans la fast-couture.» Une approche pragmatique qui séduit le monde du spectacle.

Chouchou des stars

«On a eu Björk, Rihanna et Lady Gaga. Quand l’une d’elles veut une tenue, c’est important d’honorer sa commande immédiatement.» Il ajoute que ces projets exceptionnels sont tout aussi importants que le développement d’un prêt-à-porter adapté au quotidien d’une vraie femme. «On fait de tout! On est très flexible. Ce T-shirt avait un défaut et on est fier de l’avoir recyclé. C’est tout ça que je veux chambouler. Après… Ça plaît… ou pas!»

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère