Sans Titre

Le défilé pharaonique de Chanel

par Marie-Adèle Copin

5 DÉCEMBRE 2018

Fashion

A l'occasion de son défilé Pre-Fall 2019, Chanel a présenté, mardi à New York, une collection sur le thème de l'Egypte antique. Ce jour-là, la maison parisienne a annoncé qu'elle n'utiliserait plus de peaux exotiques pour la fabrication des vêtements et des accessoires.

Le temple de Dendour: grandiose, majestueux. Autour de lui, les mannequins prennent des airs de Néfertiti modernes. Démonté par l'Egypte pour ne pas être noyé sous la retenue du barrage d'Assouan, il a été offert aux Etats-Unis qui l'ont reconstruit au Metropolitan Museum of Art. C’est là qu'hier s'est déroulé le défilé Chanel, qui présentait sa collection Pre-Fall 2019. Sous-titrée Métiers d’Art, elle mettait en valeur le savoir-faire des artisans (brodeur, modiste, parurier, etc.) affiliés à la maison parisienne.

063 1077440274
AFP

Vittoria Ceretti

Karl Lagerfeld a naturellement composé une variation sur l'ADN de la marque (le tailleur en tweed) en injectant des détails propres aux pharaons. Le résultat, c'est une collection avec une vision hollywoodienne de l'Egypte antique: du clinquant, du doré avec notamment des bottes et des collants couleur or. Pharell Williams défilait parmi des mannequins tels que Kaia Gerber, Vittoria Ceretti ou encore Marjan Jonkman.

063 1077449026
AFP

Pharell Williams

Lancée en 2002, la collection Métiers d'Art, présentée chaque année par une ville du monde ayant compté pour Coco Chanel, est un exercice de style pour les fournisseurs de la haute couture (les maisons Lesage, Lemarié, Lognon, Michel, Massaro). Une nouveauté cette année, ces artisans n'utiliseront plus peaux de serpent ou de crocodiles pour Chanel

063 1077440358
AFP

Marjan Jonkman

Fini les peaux exotiques!

En effet, en marge du show, Chanel a annoncé bannir les peaux exotiques de ses collections, maroquinerie comprise. Bruno Pavlovsky, le président des activités mode de la griffe, a expliqué au «Figaro» qu’il était de plus en plus difficile de se procurer des peaux exotiques (crocodile, lézard, serpent et galuchat) correspondant à leurs exigences en matière d'éthique.

Cette décision est une première. Si nombre de grandes griffes ont annoncé avoir renoncé à utiliser de la fourrure animale, comme Gucci ou Burberry, aucune n’avait jusqu’ici décidé de renoncer aux peaux exotiques. Chanel ne prévoit pas d'arrêter la fourrure. Bruno Pavlovsky a ajouté que la marque en utilisait très peu et qu'elle collaborait avec des fournisseurs certifiés.

063 1077443554
AFP
On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère