Tayarisha
Instagram tayarishasaurusrex

L’Amérique est tombée amoureuse de cette jeune cinéaste

par Emmanuel Coissy

29 JANVIER 2019

Culture

Tayarisha Poe, 28 ans, est la nouvelle coqueluche du cinéma indépendant aux Etats-Unis. La New-Yorkaise a présenté son premier long métrage, dimanche au Festival de Sundance.

Tayarisha-11
Getty

Tayarisha Poe (à g.) et Lovie Simone, actrice principale de «Selah and The Spades», dimanche au Festival de Sundance.

Selah Summers, 17 ans, est à la tête des Spades, l’une des cinq bandes actives au sein d’un prestigieux internat de Philadelphie. La jeune fille et ses acolytes trafiquent de l’alcool, des médicaments et de la drogue qu’ils fournissent aux autres élèves. Alors que la fin de l’année scolaire approche, Selah voit croître l’influence de Paloma, 15 ans, qu'elle avait admise dans le groupe. Elle mettra tout en œuvre pour asseoir son autorité.

Voici, en résumé, l’histoire de «Selah and The Spades», présenté dimanche au Festival du film de Sundance, principal rendez-vous américain du cinéma indépendant. La manifestation culturelle se déroule jusqu’au 3 février à Park City, dans l'Utah. Il s’agit du premier long métrage de Tayarisha Poe, 28 ans, qui a grandi à Brooklyn et dont le sujet lui a été inspiré par ses années d’internat dans le New Jersey. La presse, dont «Variety» et Indiewire, ont publié des articles élogieux pour présenter son travail et brosser son portrait. Dimanche sur Instagram, le compte officiel du réseau social a posté une photo de la cinéaste, prise durant le tournage.

Tayarisha-1
Twitter iJesseWilliams

Jesse Williams («Grey’s Anatomy») joue le rôle du directeur de l'internat.

Depuis quelques semaines, Tayarisha Poe est la coqueluche du cinéma indépendant outre-Atlantique. Dans le sillage de sa notoriété, elle révèle au monde une pléiade de nouveaux visages, comme celui de Lovie Simone, New-Yorkaise de 20 ans, qui joue le rôle de Selah. La réalisatrice a aussi pu compter sur le soutien de Jesse Williams (Dr Jackson Avery de «Grey’s Anatomy») qui campe le directeur de l’école.

Il n’y a plus qu’à prier pour qu’un distributeur sorte le film en Suisse.

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère