Puberte Rognee
iStock

La puberté précoce rendrait les garçons accros

par Eva Grau

3 SEPTEMBRE 2018

Health

Une étude américaine a établi une corrélation entre développement hormonal et la dépendance à l'alcool, la drogue ou aux médicaments.

Les garçons qui ont une puberté précoce ont plus de risques de devenir accros à des substances addictives telles que la drogue, les médicaments ou l'alcool. C’est ce qui ressort d'une étude menée par les universités de Pittsburg et de Purdue, aux Etats-Unis, et publiée dans la revue scientifique «Child Development». Selon les chercheurs, les effets de la testostérone sur le cerveau des ados seraient responsables de cette dépendance.

L'étude a analysé les données 530 jeunes hommes suivis par l'Institut nord-américain des drogues entre 1989 et 2000. De 16 à 30 ans, les ados ont vu leur consommation de drogue, tabac, médicaments et l'alcool mesurée. On leur a aussi fait des prélèvements sanguins à l'âge de 11, 13 et 16 ans pour évaluer leur développement hormonal. Résultat: les ados précoces présentaient un taux de testostérone mais aussi un risque d’addiction plus élevés que les autres, tout particulièrement les jeunes Américains blancs. La pression sociale, exacerbée par la testostérone, pourrait expliquer cette prédisposition accrue.

Kristine Marceau, de l'Université de Purdue, espère que ces travaux participeront à la mise en place de nouvelles stratégies de prévention. La chercheuse se veut rassurante: ces résultats ne sont pas irréversibles, estime-t-elle. Elle rappelle également qu'il est essentiel de limiter les occasions de consommer substances addictives grâce à l'éducation et à la surveillance des adolescents, rapporte le site Topsanté.

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère