Sunburn rognee
Instagram lotjeeuser

La mode du tattoo coup de soleil renaît de ses cendres

par Eva Grau

17 JUIN 2019

Health

Sur Instagram, les photos de motifs dessinés sur la peau suite à une brûlure au 1er degré reviennent en force. Les dermatologues tirent la sonnette d'alarme: un coup de soleil n'est jamais inoffensif.

Il y a des modes comme ça, qu’on croit (ou qu’on espère) enterrées, mais qui reviennent régulièrement en force: les pattes d’eph, le fuseau, le maquillage fluo… et les tatouages coups de soleil. Cette tendance apparue en 2015 renaît de ses cendres cet été. Sur Instagram, les photos de motifs dessinés sur la peau suite à une brûlure au 1er degré pullulent. Au grand dam des dermotologues qui, une fois encore, tirent la sonnette d’alarme.

Si certains tattoos sont accidentels, d’autres sont l’œuvre d’internautes s’amusant à décorer leur épiderme de dessins en négatif: logo de Batman, araignées, lapin Playboy, étoile sur le poignet ou encore dauphin sur la cheville. Et pour que le motif soit bien visible, il faut bien évidemment que la peau autour soit très rouge. Sur Instagram, certains posts font même office de tutos, expliquant comment s’y prendre pour réussir son tattoo temporaire.

Par voie de presse, les spécialistes rappellent que cette mode met notre santé en péril. Interrogée par Metro, la dermatologue Sharon Wong explique qu'une «exposition intense aux UV causant un coup de soleil entraîne des dommages significatifs dans l'ADN de la peau, avec des conséquences graves et potentiellement mortelles. Attraper un coup de soleil une ou deux fois par an suffit à tripler le risque de développer un mélanome (cancer de la peau). Il est donc non seulement dangereux mais aussi irresponsable de présenter les coups de soleil comme une mode.»

Le pharmacien britannique Shamir Patel abonde lui aussi dans ce sens: «Il ne faut jamais se prendre un coup de soleil volontairement. Point final. Les coups de soleil causent parfois des dommages irréversibles. Les dégâts provoqués par les UV peuvent entraîner un vieillissement prématuré de la peau, une dégradation de la qualité de la peau et de son élasticité et, dans les cas extrêmes, le cancer.»

Pour rappel, la Suisse est l'un des pays d'Europe où le taux de cancers de la peau est le plus élevé. Chaque année, environ 25'000 personnes y sont atteintes de formes agressives de la maladie.

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère