Getty Images-1077933356
Getty Images

«La dépendance n’est pas un échec, mais une maladie»

par Gabriela Tscharner Patao

28 JANVIER 2019

Entertainment

Dans son dernier film, Timothée Chalamet joue le rôle d'un toxicomane. Nous avons rencontré l'acteur qui s'est confié concernant sa popularité montante.

Depuis ses nominations aux Oscars pour «Lady Bird» et «Call Me by Your Name», l’année dernière, la carrière de Timothée Chalamet a décollé. L’acteur new-yorkais de 22 ans nous raconte ce que le succès a changé pour lui.

L’année écoulée a été une réussite pour toi. Cela a-t-il changé ton quotidien? Avec mes proches et ma famille, nous nous attendions à ce que la vie reprenne son cours après les Oscars. Evidemment, ça n’a pas été le cas. (Rire.)

Tu aurais dû te douter que rien ne serait plus comme avant, quand la Toile s’est emballée parce que tu t’es coupé les cheveux cet été... Ah bon? Je n’ai même pas remarqué que ça avait fait tant de remue-ménage. En fait, je suis content de m’être lancé dans de nouveaux projets après les Oscars, histoire de laisser tout ce battage médiatique derrière moi.

Timothée Chalamet

Mes parents s’attendaient peut-être à quelque chose de plus léger.

Pourquoi les photographes s’intéressent-ils plus à Justin Bieber qu’à toi? Je vis et j’ai grandi à New York. Je connais la ville comme ma poche. Quand je sors, je sais exactement où aller pour être tranquille.

Ton dernier film, «Beautiful Boy», est fondé sur l’histoire vraie d’un toxicomane. Pourquoi le personnage que tu joues, Nic Sheff, est-il tombé dans la drogue? Une addiction a plusieurs causes et elles sont propres à chacun. J’espère avoir réussi à montrer que la dépendance n’est pas un échec, mais une maladie qui peut toucher n’importe qui. Peu importe le statut social, l’ethnie ou encore l’éducation.

Comment tes parents ont-ils réagi quand tu leur as dit que tu allais jouer un gars sous méthamphétamine? Juste après «Call Me by Your Name», où je joue un ado qui se masturbe avec un fruit? (Rire.) Mes parents s’attendaient peut-être à quelque chose de plus léger. Ma mère est actrice et mon grand-père scénariste. Ma famille comprend que je veuille évoluer artistiquement.

«Beautiful Boy», en salle dès le 6 février 2019
On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère