kendall jenner emily ratajkowski fyre festival.jpg
AFP

Les mannequins impliquées dans le Fyre Festival vont peut-être devoir rendre l'argent

par Marie-Adèle Copin

3 SEPTEMBRE 2019

Entertainment

Associées à la promotion du désastreux Fyre Festival, Kendall Jenner et Emily Ratajkowski sont poursuivies en justice. Le syndic de la faillite a porté plainte afin de recouvrer les sommes qui leur auraient été versées.

Deux ans après le fiasco monumental du Fyre Festival, l'événement mort-né continue à avoir des conséquences. D'après des documents obtenus par E! News, les modèles Kendall Jenner et Emily Ratajkowski ainsi que plusieurs artistes sont officiellement poursuivis en justice par le syndic de la faillite (ndlr: personne qui s'occupe de la liquidation des biens lors d'une banqueroute) Gregory Messer. Ce dernier a déposé plainte cette semaine devant le tribunal américain des faillites. Le but: recouvrer l’argent que ces personnalités auraient touché pour la promotion de la manifestation musicale qui n’a jamais eu lieu.

Grosse arnaque

Pour celles et ceux qui n’ont pas suivi, le Fyre Festival avait été «organisé» en 2017 par l’arnaqueur Billy McFarland et le rappeur Ja Rule. Une poignée de rich kids avaient payé jusqu’à 12'000 francs pour vivre une expérience de luxe aux Bahamas. La communication avait uniquement été basée sur des posts Instagram de Kendall Jenner et de son squad.

Alors que les festivaliers pensaient assister à des concerts en compagnie des top models dans une ambiance luxe, ils ont vite déchanté en découvrant des tentes de fortune, des matelas trempés par la pluie et, en guise de nourriture, une vieille tranche de fromage sur du pain grillé dont l'image a fait le tour du web.

«Un manque de bonne foi»

Selon le plaignant, Kendall a reçu 270'000 francs pour un seul post sur Instagram. Gregory Messer a déclaré que sa publication n’était pas présentée comme un partenariat rémunéré et a amené certaines personnes à acheter des billets. «Cette conduite démontre un manque flagrant de bonne foi de la part de Kendall Jenner», a-t-il indiqué.

En mars dernier dans le «New York Times», la jeune femme de 23 ans s'est défendue: «Je fais autant de recherches que possible, mais parfois, vous ne pouvez pas, parce que c’est une marque naissante et que vous devez en quelque sorte avoir confiance en elle.»

Le festival aurait aussi versé 299'000 francs à l’agence d’Emily Ratajkowski, DNA Model Management, pour au moins un post sur les réseaux sociaux. La plainte allègue que ces sommes font partie «d’un stratagème visant à frauder les investisseurs et qu’elles doivent donc être annulées». Les artistes-interprètes Migos, Blink-182, Lily Yachty and Pusha T sont également poursuivis en justice par Gregory Messer.

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère