Aufmacher Getty Images
Getty

Je ne pense pas que Greta voudrait que tu culpabilises

par Gloria Karthan

13 NOVEMBRE 2019

Life

Dans certains bureaux, la photo de la militante écologique est utilisée pour obliger le personnel à réfléchir à deux fois à son utilisation de vaisselle jetable. Notre rédactrice Gloria Karthan pense que ce n’est pas la bonne approche.

Imagine: tu es au bureau et tu veux te faire couler un café. Tu prends le gobelet jetable et là, le regard rempli de reproches de la jeune militante pour le climat Greta Thunberg te fait trembler. «How dare you?» (en français: comment oses-tu?), dit la jeune fille de 16 ans, comme lors de son discours à l’ONU en septembre.

Cette scène est exactement ce que vivent certains employés de Tel Aviv qui trouvent des photos de la Suédoise à côté des couverts et tasses en plastique sur leur lieu de travail.

Sur Twitter, une journaliste israélienne est en train de collecter des photos de cafèts de bureau où des employés ont placé le portrait de Greta à côté de la vaisselle jetable nocive pour l’environnement.

Le but de ce prétendu «Greta shaming»: les mauvais élèves devraient reconsidérer leur comportement, ou du moins se sentir mal pendant quelques secondes avant de siroter leur cappuccino dans une tasse en plastique.

Même si ces photos peuvent nous inciter à prendre une fourchette en métal ou un mug en céramique, de telles actions montrent ce qui ne va pas dans le débat sur le climat. Nous ne pouvons pas mettre fin à la crise climatique par la seule responsabilité personnelle. Le «je vous mets au défi» de Greta ne s’adresse ni à toi ni à moi, mais aux chefs de gouvernement, qui ont ignoré le problème pendant des décennies, même s’ils en avaient conscience.

Des lois sont nécessaires

Une part importante de nos émissions de CO2 est structurelle. Cela signifie que nous ne pouvons pas l’éviter même si nous devenons tous véganes, que nous ne prenons plus l’avion et que nous n’achetons plus que des vêtements vintage. Un exemple parmi tant d’autres: en tant que locataire, je n’ai qu’un contrôle limité sur mon mode de vie écolo. Si mon propriétaire ne prend pas lui-même l’initiative de remplacer l’ancien système de chauffage au mazout par une pompe à chaleur, la loi doit lui dire de le faire.

En outre, les deux tiers des émissions d’origine humaine sont imputables à seulement 90 entreprises. Les grandes compagnies pétrolières comme Shell connaissent l'effet de serre depuis plus de trente ans.

Mais au lieu de demander des comptes à ces entreprises, nous nous flagellons mutuellement pour nos tubes en plastique et nos toasts à l’avocat. La discussion tourne souvent autour des mauvaises actions des individus, plutôt que sur des incitations à garder l'empreinte écologique aussi faible que possible.

Avoir honte, c’est épuisant

Les activistes pour le climat possèdent également des smartphones et boivent occasionnellement de la bière en canette. Même l’irréprochable Greta a été vue avec du pain à toasts emballé sous plastique et des bananes, par le passé. Cela ne montre-t-il pas qu'il est pratiquement impossible de tout faire correctement?

Un grand fumeur ne peut-il pas défendre des lois antitabac plus strictes? Chaque fois que je dois me justifier devant mes amis lorsque je bois dans une bouteille jetable, je me prive d’une énergie précieuse que je pourrais mettre dans un engagement en faveur de la protection du climat.

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère