Getty Images 1187904774
Getty

«J’ai pleuré matin, midi et soir»

par Anaïs Rufer

19 NOVEMBRE 2019

Entertainment

Pour la première fois, Bella Hadid se confie sur des débuts difficiles en tant que mannequin. Elle a admis qu’elle ne s'était pas toujours sentie au top sur le podium.

On entend souvent dire que l'industrie du mannequinat est dure. Bella Hadid l'a encore confirmé au Vogue Fashion Festival, à Paris le 15 novembre. Pour la première fois, elle a raconté les débuts difficiles de sa carrière.

«J'ai pleuré tous les matins, toutes les pauses de midi et tous les soirs avant de m'endormir. J'étais totalement instable sur le plan émotionnel quand je travaillais 14 heures par jour à 18 ans», a déclaré le modèle américain dans une interview orchestrée par le journaliste français Loïc Prigent. Invitée de la quatrième édition de cet événement, l’Américaine de 23 ans a retracé avec émotion son parcours dans l’industrie, ses premiers défilés, son premier photoshoot.

Getty Images 454949030
Getty

Bella Hadid défilé pour la première fois en 2014 pour Desigual, à New York.

Elle démarre sur le runway en 2014 à la Fashion Week de New York (ci-dessus). Elle défile pour la marque Desigual. Deux ans plus tard, elle est élue Model of The Year (modèle de l'année) lors des Fashion L.A. Awards et désormais elle fait partie des mannequins les plus demandées. Malgré cela, elle doit encore travailler sur sa confiance en elle.

Par exemple, elle a confessé ne s’être «jamais sentie forte» lors des shows Victoria's Secret. Elle a déclaré avoir été à l’aise pour la première fois en sous-vêtements lors du défilé Savage x Fenty de Rihanna en septembre, durant lequel elle a foulé le runway aux côtés de modèles aux morphologies bien différentes.

063 1175507534
AFP

Défilé Savage x Fenty en septembre, à New York.

Bella a reconnu avoir du mal à trouver un équilibre entre son bien-être émotionnel et la nécessité de travailler avec des photographes de renom ainsi que des créateurs tels que Tom Ford et le regretté Karl Lagerfeld. «Parfois, je me sens coupable d'avoir l'occasion de mener une vie aussi incroyable et de me sentir toujours déprimée.»

Néanmoins, Bella a déclaré qu’il était important pour ses fans de savoir qu’il y avait une lumière au bout du tunnel. «Je sens que je ne me rendrais pas service si je ne parlais pas de ma santé mentale fragile, car c’est à peu près ce que j’ai vécu ces cinq dernières années. Maintenant nous sommes ici et je me sens bien, mais cela a pris du temps», dit-elle.

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère