Voyage Friday Magazine
Unsplash

«I Protect Nature», la nouvelle destination de vacances sur Instagram

par Margaux Habert

17 JUILLET 2019

Life

Le WWF veut préserver les sites naturels des déchets plastiques en Méditerranée. L’ONG propose aux utilisateurs d’Instagram de choisir la géolocalisation «I Protect Nature» sous leurs photos pour éveiller les consciences. Ailleurs dans le monde, des sites ont même dû être fermés en raison de l'afflux massif de touristes.

Chaque année, 600'000 tonnes de plastique sont rejetées dans la mer Méditerranée. Des chiffres alarmants publiés par le WWF dans son rapport du 7 juin dernier. En cause, notamment, selon l’ONG: le partage de la géolocalisation sur Instagram de paysages idylliques et peu fréquentés, avec pour conséquence d’attirer un large public dans des lieux qui ne sont pas adaptés à une invasion de touristes qui abandonnent des déchets en plastique. Le WWF lance donc une campagne pour protéger les sites naturels du tourisme de masse et de la pollution plastique en Méditerranée.

«La géolocalisation sur Instagram des lieux préservés met en péril la biodiversité», explique le WWF. Il invite donc les instagrameurs à utiliser le lieu générique «I Protect Nature», soit l’adresse du siège parisien du WWF, lorsqu’ils partagent leurs découvertes sur le réseau social pour sensibiliser et toucher une large audience.

Des lieux désormais interdits aux touristes

Si le WWF espère freiner la pollution plastique de certains sites en Méditerranée, pour d’autres lieux la fermeture à durée indéterminée s’est avérée être la seule manière de sauver la biodiversité. C’est le cas notamment de la plage de Maya Bay sur l’île thaïlandaise de Kho Phi Phi, rendue célèbre par le film «La Plage», avec Leonardo DiCaprio, sorti en 2000.

Maya Bay sur lîle de Kho Phi Phi en Thaïlande rendue célèbre par le film La Plage avec Leonardo Di Caprio en lan 2000 Friday Magazine
Unsplash

Maya Bay sur lîle de Kho Phi Phi en Thaïlande.

Fermée l’an dernier pour une durée de quatre mois, les autorités ont prolongé sa fermeture jusqu'en 2021 pour permettre à l’écosystème de se régénérer. Selon les autorités locales, les 5000 touristes et 200 bateaux quotidiens ont engendré une pollution qui a détruit plus de 80% du récif corallien de Maya Bay.

En Islande, c’est le canyon de Fjadrargljufur qui a été provisoirement inaccessible au public. D’avril à juin, l’Agence islandaise pour l’environnement a interdit l’accès à la zone aux touristes étrangers. «C’est à cause du tournage du clip de «I’ll Show You», titre de Justin Bieber, que la fréquentation de la région a augmenté de 50 à 80%», expliquait un responsable à l’Agence France-Presse repris par «Le Point».

La Provence elle aussi excédée par le tourisme de masse

Les producteurs de lavande font aussi les frais de la popularité de leurs champs photogéniques. Là où les lavandiculteurs craignaient les insectes il y a encore quelques années, leur plus grand fléau est aujourd’hui les instagrameurs.

Des touristes dans les champs de lavande en Provence Friday Magazine
AFP

Certains ne s’aventurent que dans les allées entre les fleurs, mais d’autres, à la recherche de la photo parfaite, piétinent les cultures et arrachent des bouquets entiers, comme l’explique le producteur Rémi Angelvin à France 3.

Le créateur Simon Porte Jacquemus, originaire de Marseille, a même organisé un défilé au milieu des champs de lavande en juin dernier. La griffe y fêtait ses dix ans en rendant hommage à ses racines.

Défilé Jacquemus dans les champs de lavande en Provence Friday Magazine
Instagram Jacquemus
Une ferme en Grande-Bretagne a contré le phénomène

À moins de trente kilomètres de Londres, la ferme Mayfield Lavender a pris le parti de faire payer l’accès à ses champs de lavande pour contrôler le flux de visiteurs. Pour 2,50 livres (environ 3 fr.), les touristes peuvent se promener au milieu des fleurs. La ferme y a même installé une cabine téléphonique anglaise typique pour réjouir les instagrameurs.

Mayfield Lavender au sud de Londres Friday Magazine
Facebook Mayfield Lavender
On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère