Gwendolineest Une Coquine 4
iStock

Du sous-sol de l'hôpital au sommet de la clinique (épisode 6)

par Miranda Maxima

5 AOÛT 2018

Entertainment

Chaque dimanche durant l’été, Friday publie un volet de son feuilleton érotique narrant les folles aventures d’une jeune Nyonnaise qui éternue après avoir joui.

«Votre frère s’est réveillé. Il a subi un fort traumatisme crânien qui a causé une fracture du frontal et une commotion cérébrale. Il devra rester en observation quelques jours, car son état l’empêche de se lever.» Gwendoline était soulagée: Jean-Victor se rétablirait après le terrible coup porté par son jumeau, Jean-Marie. Sebastián, le charmant médecin qui venait de rejoindre la jeune femme dans la salle d’attente, estimait néanmoins qu’un examen approfondi permettrait de savoir si le choc n’avait pas engendré des lésions plus profondes. Il l’interrogea sur les circonstances de l'accident. L’explication fournie par Gwendoline ne le convainquit guère. Comment ce solide gaillard aurait-il pu s’encoubler dans un tapis et se cogner contre le coin d’une table?

Rougissante, Gwendoline avoua quand même à Sebastián qu’elle n’était pas la sœur du patient, mais sa petite amie, et qu’elle avait eu recours à ce subterfuge pour l’accompagner aux urgences du CHUV. L’interne sourit et lui pardonna cette incartade. Il lui promit de ne pas la dénoncer. Il supputait qu’une dispute était à l’origine du coup porté au front. L’amante se rendit au chevet de son héros. Elle repensa au courage qu'il avait fallu à Jean-Victor pour s'opposer à Jean-Marie qui avait voulu abuser d’elle. Les frères s’étaient battus. Il fallait qu'elle chasse ce pénible souvenir.


Elle lui prit la main dans laquelle on avait planté un cathéter. La grande pièce était lugubre: trois lits occupaient l’espace dénué d’intimité. Jean-Victor sentit l’accord pêche-patchouli du parfum de sa chérie. Il entrouvrit les paupières pour lui indiquer qu’il avait remarqué sa présence. Tout à coup, il fut pris de convulsions et vomit. Une infirmière se précipita sur lui pendant qu’une autre faisait sortir Gwendoline. Cette dernière était effarée.

Sebastián avait fini sa garde et devait rejoindre Judith dans le parking souterrain du CHUV. Il était 22h. Il admirait la grâce naturelle de la chirurgienne orthopédiste, qui avait 17 ans de plus que lui. Il la désirait tant! A Madrid, ses amis de toujours s’étaient gentiment moqués de lui quand il leur avait parlé de sa maîtresse. Ils avaient brandi devant lui le spectre de sa mère si distante et avaient prononcé le mot milf. Sebastián s’était alors mordu la langue, parce que c’était sa recherche préférée sur Pornhub. De son côté, Judith venait de divorcer et n’avait jamais voulu être mère. Toute sa vie était axée autour de sa carrière. Sebastián n’était qu’un interne de plus épinglé à son palmarès de cougar.

Accro à Instagram, elle matait les stories de ses collègues en attendant son amant devant sa BMW. Après avoir regardé si personne ne les épiait, ils s’embrassèrent. Sebastián était chaud. Ça faisait trois jours qu’il n’avait pas revu Judith et il ne put refréner une érection quand il enlaça la taille de la quadragénaire. Elle fut aussi émoustillée par le poitrail musclé du Madrilène, adepte des arts martiaux. Son visage symétrique nimbé de cheveux noirs et d’une barbe de trois jours était la perfection faite homme. Il lui caressa les flancs et lui avoua: «J’ai envie de toi». Il embrassa ses épaules et ses seins. Il déboutonna la robe chemisier en jean qui mettait en valeur la silhouette longiligne de Judith. Elle glissa ses mains sur les fesses du jeune homme. Comme elles étaient fermes! Les préliminaires furent de courte durée car leur excitation était à son comble.


Elle se retourna et plaqua sa face contre la tôle de la voiture. «Prends-moi!», commanda-t-elle, en soulevant le bas de son vêtement. Il dézippa la braguette de son slim dont jaillit son sexe enflé. Il pénétra Judith. Elle était pantelante. Le jeune homme s’arc-boutait sur son dos en la serrant entre ses bras. Sebastián était endurant et soucieux du plaisir de sa partenaire. En jouissant, elle poussa un long cri qui résonna dans tout le sous-sol. Il s’abandonna lui aussi. Au moment où sa semence gagna Judith, elle se rappela qu’elle avait oublié de prendre sa pilule. Elle lui laissa à peine le temps de se rhabiller et l’embarqua. Ils foncèrent chez elle, à La Croix-sur-Lutry. Là-bas, ils pourraient continuer à faire l'amour. Elle se dit qu'elle prendrait un comprimé d'ellaOne à son retour au CHUV.

Le lendemain, Jean-Victor fut transféré, à sa demande, à la clinique Cecil. L’amélioration de son état le permettait. Sa chambre individuelle était nichée au dernier étage de l'altière bâtisse. Depuis sa fenêtre, il profitait d'une vue imprenable sur le Léman. Il resta une semaine dans cet établissement lausannois. Puis, son médecin, le professeur Piaget, le libéra en ordonnant une convalescence dans un lieu calme. Le château de Caux était tout désigné. Le mois d’août était une période bénie pour y séjourner. Gwendoline, qui lui avait rendu visite tous les jours, l’accompagna et resta avec lui. Hélas, le maître de maison était fatigué. Il avait des vertiges et parfois des pertes de mémoire. Il dormait beaucoup. Ils ne faisaient plus l’amour.


Gwen s’ennuyait, toute seule au bord de la piscine. Un jour, elle pensa à Sebastián. L'entrevue avec l'interne, bien que brève, l'avait troublée. Comme elle n'aimait pas le professeur Piaget, qui à ses yeux n'était qu'un vieux débris, elle insista auprès de son amoureux pour que le médecin espagnol passe le voir. «Deux avis valent mieux qu'un», dit la fine mouche. Le convalescent obtempéra de bonne grâce parce que lui aussi avait apprécié l'interne. Jean-Victor dit qu'il l'appellerait le lendemain. Gwen était ravie. Sur ces entrefaites, elle eut envie d’inviter Vanessa, sa meilleure amie, à les rejoindre à Caux. Elles ne s'étaient pas vues depuis longtemps et étaient restées sans nouvelles. Gwendoline l’appela et, miracle, Vanessa décrocha…

Retrouve le prochain épisode de «Gwendoline est une coquine» dimanche 12 août.


Clique ici pour lire le 1er épisode!

Clique ici pour lire le 2e épisode!

Clique ici pour lire le 3e épisode!

Clique ici pour lire le 4e épisode!

Clique ici pour lire le 5e épisode!


Gwendoline va-t-elle séduire Sebastian dans le château de Jean-Victor? Dans le courant de la semaine, tu pourras orienter la suite du feuilleton en participant à notre sondage en story sur Instagram. Reste connectée!



On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère