Britney
Sony Music Entertainment

Grâce à Britney et à #MeToo, «toxic» est devenu le mot de l’année 2018

par Emmanuel Coissy

21 NOVEMBRE 2018

Société

L’Oxford Dictionary, dico de référence de la langue anglaise, a choisi cet adjectif, popularisé en 2003 par Britney Spears, parce qu’aujourd’hui il caractérise un mauvais comportement.

«Toxicus», en latin, se traduit par «empoisonné». L’épithète a donné naissance à «toxique», en français, et à «toxic», en anglais. Bien que ce dernier ne soit pas nouveau dans la langue de Shakespeare, l'Oxford Dictionary l’a désigné comme le mot de l’année 2018. L'université britannique du même nom, qui édite cet ouvrage de référence, l'a annoncé la semaine dernière.

En fait, c’est à cause de l’usage actuel qui est fait de cet adjectif qu’il a droit à un tel honneur. Les anglophones parlent de «toxic relationship» (relation toxique) ou de «toxic masculinity» (misogynie). Dans la foulée du mouvement #MeToo, les utilisateurs de Twitter l’ont passablement employé notamment pour caractériser le comportement outrancier de Donald Trump. Les tweets comportant ce mot ou le hashtag #toxic étaient même souvent accompagnés d’un gif représentant Britney Spears, iconique interprète de «Toxic» (voir la vidéo ci-dessous).

Chaque année, l’Oxford Dictionary désigne un mot dans l’air du temps. En 2013, par exemple, c’était «selfie».

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère