Amphora ist friday
iStock

Un nouveau gel contraceptif pourrait faire barrage aux IST

par Eva Grau

30 AOÛT 2019

Health

Développé par une firme américaine, ce nouveau produit empêcherait la propagation de certaines infections sexuellement transmissibles en agissant sur le pH du vagin. Des tests sont en cours.

Protéger à la fois d’une grossesse non désirée et d’une infection sexuellement transmissible (IST), et ce sans avoir recours à des hormones (et à leurs effets délétères) ou à un préservatif en latex. C’est la promesse d’un nouveau gel contraceptif développé aux États-Unis. Ce produit, qui agit sur le pH de la muqueuse du vagin, est actuellement en phase de test. Il devrait être commercialisé l’année prochaine outre-Atlantique.

Baptisé Amphora, ce gel est composé d’acide lactique, d’acide citrique et de bitartrate de potassium, rapporte le site Neon. Selon son fabricant, ces composants stabilisent le pH acide (entre 3,5 et 4,5) du vagin «afin d’inhiber la mobilité des spermatozoïdes». Il doit être appliqué à l’intérieur du vagin jusqu’à une heure avant la pénétration afin «de former une couche de gel recouvrant le vagin et le col de l’utérus, empêchant les spermatozoïdes d’atteindre un ovule».

Pas d'influence sur le cycle menstruel

L’entreprise Evofem, qui a développé ce produit, l’a testé sur environ 1400 femmes âgées de 18 à 35 ans, et ce pendant 7 cycles menstruels. Résultat: le gel est efficace à 86% comme contraceptif, alors qu’un préservatif est efficace à 85%. «Une méthode non hormonale comme Amphora n’a pas d’influence sur le cycle menstruel et évite les effets secondaires systémiques comme les changements d’humeur, la dépression, le gain de poids, la baisse de la libido et la sécheresse vaginale », explique l’entreprise.

En agissant sur le pH vaginal, l’Amphora pourrait aussi protéger de la gonorrhée et la chlamydia, des IST en recrudescence ces dernières années. Il pourrait aussi empêcher les vaginoses bactériennes. Toutefois, il ne pourrait pas protéger du VIH, prévient son fabricant. Le préservatif reste donc indispensable contre le sida.

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère