Sandra Pinto blogueuse Lamarel Friday Magazine
Instagram lamarel

Elle crée des fringues suisses, durables et abordables

par Gloria Karthan

29 AOÛT 2019

Fashion

L'édition de septembre de notre magazine, disponible depuis vendredi dernier, est un collector consacré au changement climatique et à l'effet Greta Thunberg en Suisse. La rédaction s'est mobilisée pour rencontrer des acteurs du développement durable. Parmi eux, la blogueuse bâloise Sandra Pinto, 27 ans, qui a fondé son label, Lamarel, il y a un an.

«Je veux continuer à faire de la slow fashion accessible»

Tes pièces sont non seulement durables, elles sont aussi abordables.

Pour être sincère, j’ai beau avoir étudié l’économie, je n’ai pas vraiment pensé aux marges en fixant les prix.

Ce n’est donc pas avec Lamarel que tu vas faire fortune.

Non, sûrement pas. Je veux continuer à faire de la slow fashion accessible.

Chemise Lamarel Friday Magazine
Instagram lamarel
«Mes pièces sont fabriquées au Portugal par six femmes dans un petit atelier»

Tu vas donc rester sur de petites séries?

Un grand fabricant de vêtements m’a contactée en février pour produire ma collection. Sur le moment, je n’en suis pas revenue.

Et alors?

J’ai refusé: des ateliers de confection plus grands, plus de dessins, la perte de contrôle...

Cela n’aurait plus été de la slow fashion.

Exactement. C’est pourquoi mes pièces continueront à être fabriquées au Portugal par six femmes, à leur rythme, dans un petit atelier.

Lamarel chemise Friday Magazine
Instagram lamarel
On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère