Brevets friday magazine
Jhefferson Santos/pexels.com

Les femmes déposent sept fois moins de brevets que les hommes

par Eva Grau

7 OCTOBRE 2019

Job & Budget

Les disparités de genre sont toujours aussi fortes dans le domaine de la science. Selon une étude britannique, plus de 70% des demandes de brevet mondiales émanent de chercheurs ou d’équipes exclusivement masculines.

Dans le monde, seule une demande de brevet sur sept est déposée par une femme. C’est ce que révèle une étude publiée le 2 octobre par l’Office de la propriété intellectuelle britannique. Ces résultats confirment que la sous-représentation des femmes dans le domaine des sciences, des maths, de l’ingénierie et de la technologie perdure.

Selon les chercheurs britanniques, plus de 70% des brevets déposés entre 2013 et 2017 émanaient d’hommes ou d’équipes exclusivement masculines. Les équipes comptant au moins d’une femme représentent un peu plus de 20% des demandes. Les femmes seules n’ont déposé que 4,5% des brevets, tandis que les équipes exclusivement féminines n’on fait que 0,3% des demandes. Un rapport de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle prévoit qu'au rythme actuel, la parité ne sera pas atteinte avant 2070.

Biotechnologies plus paritaires

En 2018, l’Université de Yale avait déjà démontré que les demandes de brevet déposées par des femmes avaient moins de chances d’être approuvées que celles faites par des chercheurs portant un prénom à consonance masculine. Résultat: les chercheuses sont moins enclines que leurs confrères à faire une demande de brevet.

Seul le milieu des biotechnologies se révèle plus paritaire, puisque 53% des brevets déposés dans ce domaine comptent une inventrice. C’est le cas d’Anne Tsukamoto qui, en 1991, a mis au point une méthode pour isoler les cellules souches.

Grands noms de la science

«Si nous voulons qu'un plus grand nombre de femmes déposent des brevets, il faudrait qu'elles soient plus nombreuses à entreprendre des études à l'université et à faire carrière dans la recherche», estime Penny Gilbert, du cabinet d'avocats britannique Powell & Gilbert spécialisé dans la propriété intellectuelle, citée par le site Slate.

Penny Gilbert rappelle que certains des plus grands scientifiques et inventeurs de l'histoire ont été des femmes, de Marie Curie et Rosalind Franklin (qui a participé à la découverte de la structure de l’ADN) à Grace Hopper, inventrice de la programmation informatique, en passant par Stephanie Kwolek, l'inventrice du Kevlar.

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère