Istock 629787306 F16Da00E
istock

Femme et faible c'est la règle (ou pas)

par Valentina San Martin

22 FÉVRIER 2018

Health

Selon un nouveau rapport du site Pink Parcel, le flot d'images représentant des femmes au plus mal pendant leurs règles seraient la cause d’un profond malaise.

Chiantes, agressives, émotives ou défoncées au chocolat, les clichés sur les nanas pendant leurs règles, on les connaît. D’après une étude menée par la plateforme britannique Pink Parcel, site spécialisé dans la ventes de produits menstruels, ces stéréotypes seraient nourris par les images qu'on peut trouver sur Internet. Tu ne me crois pas? Eh bien fais le test. Va sur Google Image et tape simplement «femmes pendant règles». SURPRIIIISE! Une petite flopée de miss dans le mal.

Les chiffres

Sur plus de 100 sites web, 91% des images en lien avec les menstruations montrent des femmes qui semblent faibles, bouleversées ou vulnérables.

  1. 63% des photos exposent des nanas recroquevillées, la main sur l’estomac.
  2. 52% montrent des filles allongées.
  3. 49% présentent des meufs en pyjamas.
  4. 45% montrent des femmes en train de crier. (Qui fait ça?!)
  5. 40% dépeignent des nanas en train de souffrir.
  6. 29% montrent des filles en colère.
  7. 17% dépeignent des nanas joyeuses ou entre copines.
  8. 8% en train de sourire.

Alors d’accord, les crampes menstruelles, c’est pas vraiment une partie de plaisir. Il arrive que parfois on chiale à la fin d’un épisode de Desperate Housewives parce que quand-même, les morales de Mary Alice Young sont tellement poignantes. Non? Je suis la seule? Bon... Mais qu'on se le dise, on ne passe pas des lustres à se vider de son sang, de ses larmes et de sa dignité en PLS sur le canapé du salon.

Toujours selon le sondage, après avoir interrogé 2'000 femmes, 56% d'entre elles croient que ces clichés ne sont pas représentatifs et 40% considèrent que ces photos alimentent une certaine négativité par rapport à leurs règles. Alycia Haynes, une représentante de Pink Parcel, a d’ailleurs déclaré: «Il est peu surprenant qu’une femme se sente embarrassée par ses menstruations quand de telles images sont continuellement perpétuées par les médias et la société.»

Suite à cette analyse, la plateforme s'est décidée à renverser ces stigmates. Elle a lancé une campagne intitulée I'M ON. L'idée étant de mettre en scène un collectif de personnalités du monde de la mode afin de promouvoir une série de teasers et autres slogans pour combattre les idées reçues. Parce que oui, même quand «on a nos trucs», on fait les courses, on va bosser et parfois on baise! #Ouloulou.

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère