Instagram mybetter self
Instagram mybetter self

Exclue pour avoir posté une photo Body Positive

par Eva Grau

28 MAI 2019

Life

La blogueuse Louise Aubéry, alias «My Better Self» sur Instagram, a récemment partagé ce cliché pour encourager les femmes à s’accepter. Bien mal lui en a pris: sa participation à un voyage de presse a été annulée. Elle dénonce cette sanction dans une story.

Ce devait être une photo encourageante, véhiculant un message Body Positive: deux jeunes femmes posant en lingerie et tenant, entre elles deux, une pancarte avec la phrase «All bodies are good» («Tous les corps sont bons»). Mais le cliché partagé sur Instagram par Louise Aubéry, blogueuse française, n’a pas plu à tout le monde. En story, la jeune femme – mybetter_self sur le réseau social – raconte avoir vu sa participation à un voyage de presse à l'île d'Oléron annulée en raison de son post.

Dans son coup de gueule, Louise s’insurge contre cette sanction: «Si cette même photo avait été réalisée avec deux nanas en maillot sur la plage qui montraient leurs abdos, ça n’aurait pas posé de problème. Mais vu qu’on a osé montrer de la graisse, qu’on a osé montrer du vrai et des femmes différentes, ça passe pas. Parce que c’est pas marketing, parce que c’est pas lisse.» Et la jeune femme de montrer l'e-mail qu’elle a reçu et qui stipule clairement: «Au vu des dernières photos sur votre compte Instagram, notre client souhaite annuler votre participation au voyage.»

La spirale des post lisses

Louise, dont le compte Insta véhicule justement des messages Body Positive, ne cache pas son effarement. «Je me suis vraiment dit que c’était extrêmement dommage, parce que si on est sanctionnée pour ça, qui va oser prendre la parole sur le sujet, qui va oser faire bouger les choses? Ça n’encourage qu’à rester dans la spirale des posts absolument parfaits et lisses sur Instagram, au lieu d’utiliser les réseaux sociaux de manière à aider les femmes à se sentir bien dans leur peau et à aider les gens à s’aimer. Personnellement, je ne vois pas ce qu’il y a de plus important que ça.»

La jeune blogueuse a d’ailleurs décidé de poursuivre son engagement en lançant, quelques jours après cette affaire, le hashtag #OnVeutDuVrai. «Parce qu’il y en a marre de scroller sur son feed et de ne voir que des photos qui font complexer», écrit-elle en commentaire de sa photo où elle s’affiche – comme pour faire la nique à ses censeurs – une nouvelle fois en petite tenue.

Elle a aussi créé le compte «onveutduvrai» avec Julie Bourges, alias douzefévrier, blogueuse et grande brûlée, pour lutter contre les discriminations envers les femmes liées à leur physique. «Parce qu’on en a marre de ne pas se reconnaître dans les publicités qu’on nous propose, parce qu’on veut que la femme qui nous représente soit vraie, soit spontanée et ne soit pas retouchée», explique Douze Février dans la vidéo ci-dessous.

Depuis le lancement du compte vendredi 24 mai, près de 740 femmes ont déjà partagé des photos assorties du hashtag #OnVeutDuVrai. Et plusieurs hommes aussi.

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère