Animated GIF downsized large
iStock

En nous privant de capotes, le Covid-19 fera-t-il le lit des infections sexuellement transmissibles?

par Emmanuel Coissy

31 MARS 2020

Health

La société qui fabrique un préservatif sur cinq dans le monde doit diminuer sa production. Son patron craint une pénurie mondiale.

Ce week-end, l’agence de presse britannique Reuters a publié une dépêche annonçant que les trois usines de la société Karex Berhad en Malaisie avaient momentanément stoppé la production de préservatifs. Cette entreprise est un acteur colossal dans ce secteur: un condom sur cinq dans le monde est produit par Karex Berhad. Certains sont commercialisés sous la marque Durex. Pour endiguer la propagation du coronavirus qui frappe de plein fouet ce pays d’Asie du sud-est, son gouvernement a ordonné la fermeture des lieux de travail dont l’activité n’était pas jugée essentielle.

Depuis cet arrêt, 100 millions de capotes auraient dû être produites. Vendredi dernier, les autorités malaysiennes ont toutefois autorisé Karex Berhad à reprendre ses activités avec moins d’employés. La capacité de production a été réduite à 50%. «Nous allons au devant d’une pénurie mondiale de préservatifs. Elle pourrait durer des mois», déclare le CEO de Karex Berhad, Goh Miah Kiat.

Le latex en plein boom

La quasi totalité des préservatifs sont faits en latex naturel. La filière de cette matière première est positivement impactée par la pandémie de Covid-19 surtout parce que le marché réclame du latex pour les gants médicaux. En Malaisie, le leader mondial Top Glove Corp a annoncé que ses commandes avaient doublé. Le groupe produit déjà à 90% de sa capacité et va passer à 100%. À ce stade de la pandémie, il n’a jamais été question de réserver le latex exclusivement à la fabrication des gants médicaux au détriment des préservatifs.

En Suisse, même si certaines références de Durex étaient momentanément indisponibles à cause du manque d’approvisionnement en Malaisie, la grande distribution pallierait ce manque grâce aux autres pays producteurs. Chez Migros, les produits Cosano et M-Budget sont fabriqués en Suède. Chez Coop, qui vend Durex, les préservatifs Ceylor et Prix Garantie sont faits en Suisse. Les Celeste viennent d’Allemagne. Donc, a priori, on ne devrait pas voir bondir le nombre des grossesses et des infections sexuellement transmissibles à cause d’une hypothétique rupture… de stock!

On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère