IP
Holly Grounds / photomontage 20 minutes Friday

L'emballage de ce ramen se transforme en bouillon

par Emmanuel Coissy

16 JUILLET 2020

Développement durable

Une étudiante en design a conçu un film comestible naturel qui remplace le plastique utilisé pour la vente à l'emporter d'un plat populaire.

Du 1er au 10 juillet, New Designers aurait dû se tenir à Londres. Cette manifestation annuelle expose une sélection de travaux d’étudiants britanniques en design industriel. À cause de la crise sanitaire, l’édition 2020 s’est jouée uniquement en ligne avec le concours du webzine Dezeen. Elle a donc pu être suivie dans le monde entier.

Holly grounds disolvable noodle packaging dezeen 2364 col 7
Holly Grounds

Point fort, cette année: le développement durable. Une préoccupation au centre des réflexions de la génération à laquelle appartient Holly Grounds, âgée de 22 ans. Cette étudiante en 2e année de la Ravensbourne University à Londres a été remarquée parce qu’elle a conçu un film alimentaire 100% naturel pour emballer des nouilles. La forme du conditionnement évoque celle du donut. En versant de l’eau bouillante dessus, la membrane se dissout instantanément et se transforme en bouillon. Il n'y a plus qu'à déguster le ramen ainsi obtenu.

Holly grounds disolvable noodle packaging dezeen 2364 col 8 scaled
Holly Grounds

Cette feuille translucide est notamment composée de fécule de pomme de terre, de glycérine et d’eau. «Les ingrédients sont mélangés et chauffés jusqu’à ce que la mixture ait l’épaisseur désirée, explique la jeune femme à Dezeen. À ce moment-là, j’ajoute des épices et des condiments, puis je place le tout dans un moule durant 24 heures.» Elle assure que le procédé est très simple et qu’elle a tout fait elle-même dans sa cuisine.

Holly grounds disolvable noodle packaging dezeen 2364 col 5 scaled
Holly Grounds

Le produit de Holly Grounds est né d’un constat: dans les plats à l’emporter, il y a souvent plus de plastique que de nourriture. L’étudiante a pris conscience du fait qu’il était inadmissible qu’un plat cuit et mangé en moins de 10 minutes soit contenu dans un emballage qui mettrait des siècles à se décomposer.

La designer a calculé que son film bio permettait aussi au consommateur de gagner du temps: une minute en moins par rapport à un packaging ordinaire. Plus besoin d’ôter un couvercle ni d’ouvrir un sachet d’épices. Cet aspect, selon elle, est loin d’être anecdotique. «La praticité est devenue indispensable à la vie quotidienne sauf qu’elle a trop souvent un contrecoup environnemental», dit-elle.

Holly grounds disolvable noodle packaging dezeen 2364 col 4 scaled
Holly Grounds
On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère