Istock 846779230
iStock

Tampons et serviettes gratuits pour les jeunes Ecossaises

par Eva Grau

27 AOÛT 2018

Health

La nation britannique est devenue la première au monde où les protections périodiques ne seront plus payantes pour les étudiantes, collégiennes et écolières. A terme, cette mesure pourrait s’appliquer à toutes les femmes.

Tampons et serviettes hygiéniques seront désormais gratuits pour les 395’000 écolières, collégiennes et étudiantes écossaises. Le gouvernement de la nation britannique est le premier au monde à prendre pareille mesure. D’un coût de 6,5 millions de francs, celle-ci est destinée à lutter contre la précarité menstruelle.

Selon The Guardian, une récente étude menée par Young Scot, une organisation locale, sur 2000 personnes a démontré que 25% des jeunes femmes en formation n’ont pas toujours les moyens de se payer des protections hygiéniques. Ce résultat corrobore celui d’une recherche de Women for Independence, qui révélait en février 2018 que près d’une Ecossaise sur cinq avait déjà connu la précarité menstruelle.


Moins d'absentéisme


L’initiative du gouvernement écossais vise notamment à réduire l’absentéisme en classe des jeunes femmes qui, ne pouvant se payer ni tampons ni serviettes, manquent les cours lorsqu’elles ont leurs règles. La mise à disposition de protections périodiques «d’une manière sensible et digne permettra aux étudiantes se concentrer pleinement sur leur formation», précise la secrétaire à la communication Aileen Campbell.

A terme, la gratuité pourrait s’étendre à toutes les femmes. «L’accès aux produits d’hygiène intime devrait être un droit, quel que soit votre revenu, affirme la parlementaire travailliste Monica Lennon. C’est pourquoi je vais poursuivre dans cette lancée avec un projet de loi visant l’introduction d’un système universel d’accès aux protections périodiques pour chaque personne en Ecosse.» Et de conclure: «Personne ne devrait être confronté à l’indignité de ne pas pouvoir accéder à ces produits essentiels pour gérer ses règles».


Taxés à 8%


En Suisse, la gratuité pour les protections hygiéniques n’est pas à l’ordre du jour. Pire: ces produits n’étant pas considérés de première nécessité, ils sont taxés à 8%. Pour rappel, le Conseil national a rejeté en février dernier une motion demandant de baisser à 2,5% la TVA sur les tampons et les serviettes. En revanche, d’autres pays comme la France, la Belgique ou la Grande-Bretagne sont en train de réduire la «taxe tampon». Le Canada l’a quant à lui supprimée.

Les protections hygiéniques devraient-elles gratuites en Suisse?

149 Votes
  • Evidemment, c'est un produit de première nécessité! 81%
  • Seulement pour les personnes qui gagnent moins de 4000 francs par mois 12%
  • Non, ce n'est pas si cher. 5%
  • Je n'ai pas d'avis sur la question. 3%
On te suggère aussi...
As-tu aimé cet article?
  • :(
  • J'adore! no Data :(
  • Hahaha! no Data :(
  • Wouah! no Data :(
  • Triste no Data :(
  • En colère no Data :(
  • J'adore!
  • Hahaha!
  • Wouah!
  • Triste
  • En colère